Ducati : « Miller nous a montré qu'il voulait venir »



Team-manager chez Pramac Ducati, Francesco Guidotti aura dans son box Jack Miller d’ici quelques mois. Il a confié à Crash.net son ressenti quant à la venue du numéro 43. Voici les passages les plus intéressants à ce sujet.

Pour la première fois depuis la création de l’équipe, Pramac Racing aura un pilote australien dans ses rangs MotoGP en 2018. Un temps annoncé chez Marc VDS, Jack Miller a finalement décidé de quitter la maison Honda pour rejoindre celle de Ducati. Le vainqueur du Grand Prix des Pays-Bas 2016 fera équipe avec Danilo Petrucci, laissant ainsi Scott Redding partir chez Aprilia Gresini. Il s’agissait là de l’une des dernières clés du mercato.

Nouvel arrivant, Miller sera dans la même situation que Redding aujourd’hui. « Danilo aura un soutien factory et la moto d’usine, a expliqué Francesco Guidotti, team-manager. Il utilisera la moto de 2018. Bien sûr, au début ce sera comme cette année : lors des essais hivernaux et premières courses il y aura du développement à faire. Quant à Jack, il aura la moto de 2017. » Et la venue de l’Australien chez Pramac n’est pas uniquement le fait des Rouges. « Il nous a montré qu’il voulait venir. Aux essais et sur les courses, les pilotes ont l’occasion de s’étudier les uns les autres. Peut-être a-t-il vu sur la Ducati quelque chose qui lui manque. Je suis certain que son potentiel est bien meilleur que ce qu’il montre maintenant. Ducati soutient cette idée. Nous avons été attirés par son talent. Essayons de faire quelque chose ensemble. »

Faire quelque chose, oui, mais quoi ? « Je n’ai aucune idée de ce qu’il se passe avec Jack et Honda. Parfois c’est difficile de trouver une solution dans l’équipe. J’espère simplement qu’en changeant complètement d’environnement, de moto et avec une nouvelle motivation, cela va l’aider à aller plus vite. Parce que le but est d’être rapide ! » Bien qu’auréolée de plusieurs podiums – le dernier à Assen –, la structure ne s’est encore jamais imposée. Mais Guidotti, à qui l’on ne fait que parler de Miller, prévient : « L’année prochaine, c’est encore loin. Nous sommes heureux d’avoir nos deux pilotes mais maintenant nous devons nous concentrer sur la saison actuelle. Il y a encore huit courses à faire. La saison n’est pas terminée. Nous avons travaillé pour l’année prochaine, mais concentrons-nous sur celle en cours. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de