#BritishGP, Baz (QP, 21e) : remonter, à tout prix !



Loris Baz partira 21ème du Grand Prix de Grande-Bretagne. Son potentiel lui permet d’espérer bien mieux, et le Français sait qu’il va lui falloir sortir le grand jeu pour aller chercher les points.

Avant d’arriver à Silverstone, Loris Baz avait prévenu : « Avec ce circuit c’est un peu je t’aime, je te hais » et cela s’est jusqu’à présent confirmé ce week-end. Bon quinzième le vendredi, Loris a ensuite été pénalisé par le fait qu’il était contraint de n’utiliser qu’une seule machine. Le samedi, il n’a pu faire mieux que vingt-et-unième, avec un chrono de Q1 (2’02.185) presque identique celui de sa FP2 (2’02.202). À l’arrivée il réalise la plus mauvaise qualification de sa saison, et n’avait plus fait pareil résultat depuis l’Autriche en 2016.

« C’est plus notre stratégie qui n’a pas porté ses fruits que notre rythme à proprement parler. Nous avons dû être vigilants au sujet du kilométrage de nos moteurs pour terminer la saison et nous avons décidé de ne rouler principalement qu’avec une seule moto. Il était donc difficile d’évaluer certains de nos réglages, de revenir en arrière et cela prend beaucoup plus de temps. En raison des conditions particulières de la troisième séance, nous nous sommes surtout concentrés sur la dernière. Nous avons malheureusement été en mesure de ne boucler que deux tours. »

En plus de cette situation, le pilote Avintia n’a pas été gâté par la fortune. « Je voulais essayer le pneu dur, mais je n’ai pas pu. J’ai donc dû l’utiliser en Q1, mais nous nous sommes vite rendu compte que cela n’allait pas. Après avoir passé le soft, j’ai signé mon meilleur chrono du week-end, même en ayant souffert de problèmes de frein durant mon tour rapide. J’aurais pu faire beaucoup mieux, mais c’est ainsi. Nous avons beaucoup roulé avec le pneu soft à l’arrière et le médium à l’avant, je pense que ce sera notre option pour la course. »

Alors que Baz lutte pour conserver sa place en MotoGP en 2018, une remontée après ces déboires serait la bienvenue. Et pourquoi pas aller chercher son coéquipier Hector Barbera, seizième sur la grille. « Nous verrons si nous parvenons à accrocher le bon groupe dès le départ pour remonter rapidement au classement et inscrire des points importants au championnat. » Il pointe pour l’instant quatorzième du général – sa meilleure performance –, mais Scott Redding (+1 point) et Andrea Iannone (+5 points) sont à sa poursuite. Entre 2015 (16ème) et 2016 (forfait), Loris n’a jamais marqué une unité à Silverstone. C’est le moment où jamais de mettre un terme à cette série.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de