#BritishGP, Moto3 : Canet sur drapeau rouge, inquiétude pour Guevara



Aron Canet a remporté une course de Silverstone marquée par la sortie du drapeau rouge dans le dernier tour. Un accrochage entre Bo Bendsneyder et Juanfran Guevara a bouleversé le final d’un GP qui était jusque-là de toute beauté.

Le Grand Prix Moto3 de Grande-Bretagne a tenu toutes ses promesses. Comme souvent, c’est à une lutte groupée que les pilotes de la catégorie se sont livrés. Parti en pole position, Romano Fenati a bien tenté de s’échapper ; sans succès. Il a donc fallu lutter avec de nombreux hommes, puisque le peloton de tête comprenait une vingtaine de concurrents.

Scénario habituel : s’ils étaient effectivement plusieurs à se tenir en moins de 2 secondes, un petit groupe de tête menait la course. Celui-ci était composé des cadors (Jorge Martin, Romano Fenati, Joan Mir, Aron Canet…), ainsi que de quelques challengers (Gabriel Rodrigo, Enea Bastianini, Livio Loi…) capables de leur tenir la dragée haute. Les tours passant, quelques pointures émergeaient mais difficile de faire un pronostic. Il a donc fallu attendre la dernière boucle pour être fixé. Mais d’ultime tour il n’y a point eu.

Alors que les premiers virages étaient passés, le drapeau rouge a été sorti par les commissaires suite à un accrochage entre Bo Bendsneyder et Juanfran Guevara. Si le Néerlandais était vise sur ses jambes, son adversaire espagnol est lui resté au sol. Le classement du tour précédent a été pris en compte. La victoire revient donc à Aron Canet, qui s’impose pour la troisième fois de l’année. Son coéquipier Enea Bastianini renoue avec le podium, lui qui n’y était plus monté depuis Motegi 2016. Jorge Martin termine troisième, devant Gabriel Rodrigo qui enregistre le meilleur résultat de sa carrière.

Cinquième, Joan Mir reprend deux points de plus à Romano Fenati (septième). Les deux hommes étaient séparés de Livio Loi, qui enchaîne après sa quatrième place en Autriche. Treizième place pour le local John McPhee, tandis que le point de la quinzième place revient au thaïlandais Nakarin Atiratphuvapat.

Nos excuses pour cette fin de résumé un peu froide, mais le coeur n’est pas à la fête. Si certains ont vivement célébré leur résultat, un homme – Juanfran Guevara – était immobile à terre. Ce sont des images que nous n’aimons pas voir. Nous attendons de ses nouvelles et espérons qu’elles seront rassurantes.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de