2019 : Iannone reste optimiste malgré les difficultés

Classé 18e des essais hivernaux de Valencia, puis 16e à ceux de Jerez, Andrea Iannone s’est déclaré confiant quant à l asaison 2019. Et ce même si les difficultés sont là, inévitables.

À Valencia, l’Italien avait enfin découvert la RS-GP. On lui avait tant répété que cela allait mal se passer, qu’il dit avoir finalement « été surpris par la moto. Je m’attendais au pire, mais la situation n’est pas si mauvaise ». Et qu’il savait dans quelle direction travailler pour améliorer la situation.

Quelques jours plus tard, Iannone a remis ça à Jerez. Malgré une grosse chute, il a pu boucler un total de 60 tours en deux jours. Deux journées « compliqués, d’autant plus que physiquement, après ma chute, je n’étais pas au meilleur de ma forme. Nous avons cependant pu travailler et récupérer de précieuses données. Il nous faut maintenant nous concentrer sur l’avenir et optimiser notre potentiel.

Je suis positif car l’atmosphère dans l’équipe Gresini est sereine. Nous ferons le maximum pour être prêts pour les tests hivernaux. J’en suis convaincu », a conclu le pilote italien. À Jerez, il a terminé à une seconde du meilleur chrono de Takaaki Nakagami. Mais seulement au 16e rang.

Le niveau d’Andrea Iannone permettra de jauger de la compétitivité de l’Aprilia. Mais s’il ne parvient pas à l’amener vers les sommets, l’Italien tiendra-t-il le choc ? « Le problème est que ce n’est pas facile de ne pas être frustré, quand on a un tel niveau et qu’on est tout le temps derrière, prévient son nouveau coéquipier Aleix Espargaro, sur AutosportPour Andrea ce ne sera pas simple, mais il sera très utile à Aprilia. » (lire ici)

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store