2019 : Torres est à pied

Jordi Torres a participé à plusieurs Grands Prix MotoGP cette saison, pour remplacer Esteve Rabat (blessé). Quid de 2019 ? Il est pour l’instant au chômage.

Pour Jordi Torres, rouler en catégorie MotoGP était un rêve. Devenu réalité en 2018 : après la blessure d’Esteve Rabat, l’Espagnol a été appelé par Reale Avintia Ducati pour le remplacer. Il a ainsi participé aux Grands Prix d’Aragon, de Thaïlande, du Japon, d’Australie et de Valencia. Cette-dernière épreuve s’est achevée par l’obtention de son premier point (15e).

Problème : Torres roulait en championnat du monde Superbike. Son équipe, MV Agusta Reparto Corse, a profité de son planning en MotoGP pour le libérer de son contrat. Maintenant que son remplacement est terminé – Esteve Rabat a repris la moto –, Torres n’a plus de contrat. Et ne sait pas où rouler en 2019.

« Je n’ai rien pour l’année prochaine, avoue-t-il sur Speedweek. J’essaie de maintenir une relation avec Ducati en MotoGP, au cas où un pilote aurait un accident et serait forfait. On en parle, mais ce n’est pas réglé. C’est peut-être ma dernière option pour rouler en 2019. » L’Espagnol aimerait poursuivre en WSBK, mais toutes les bonnes équipes sont déjà prises. Avant son départ, Jordi Torres était 13e au classement du championnat.

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

Jordi Torres s'est blessé à Sepang

3 novembre 2018 à 12h33

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store