2020 : Cecchinello prédit Crutchlow candidat au titre

Lorsque Lucio Cecchinello a recruté Cal Crutchlow, en 2015, il se disait « excité » à l’idée de le voir intégré au projet LCR Honda. Depuis, beaucoup de chemin a été parcouru.

Dès leur troisième course ensemble, Cal Crutchlow montait sur le podium (3e au GP d’Argentine 2015). Un an plus tard, le Britannique allait offrir à l’équipe LCR la première victoire de son histoire en catégorie MotoGP (GP de République-Tchèque 2016). Puis une autre en Australie, la même année. Et une troisième en Argentine, lors de la saison 2018. Au guidon d’une RC213V équipée des pièces de l’usine Honda, Crutchlow a trouvé la voie du succès.

En revanche, il n’a jamais atteint une meilleure position finale que ce qu’il avait fait avec Tech3 Yamaha en 2013 (5e du championnat du monde). Et c’est en partie à cause de son irrégularité : il a chuté près de 20 fois en course depuis 2015, sans compter ses nombreuses erreurs aux essais et les quelques blessures qui les accompagnent.

Son team-manager, Lucio Cecchinello, en a conscience. Mais le justifie sur Autosport : « Cal pilote avec son coeur. Il a besoin d’y aller pour la victoire, donc parfois il prend plus de risques qu’il ne devrait. Quand un pilote a ce genre d’attitude, vous pouvez lui dire qu’il faut rallier l’arrivée, mais au bout du compte ils ont leurs propres croyances, et vous ne pouvez pas les forcer à être quelqu’un d’autre. Les gens comme Cal ont parfois besoin de faire des erreurs pour comprendre où sont leurs limites, comment progresser sur leurs faiblesses.

Les team-managers qui prétendent éduquer leurs pilotes, je pense qu’ils font une erreur. La meilleure chose à faire est de tout préparer pour que le pilote excelle : la bonne atmosphère dans le team, les gens qui ont les bonnes connaissances, le meilleur matériel possible, le budget le plus élevé, pour que tout fonctionne bien.  »

Cependant, Cecchinello est persuadé que les choses s’arrangent. Et qu’en 2020, année de ses 35 ans, Crutchlow sera un candidat au titre MotoGP : « Il devient de plus en plus complet, et c’est pourquoi je crois qu’il peut réellement se battre pour le championnat en 2020.. Je crois que 2019 sera une bonne saison pour nous, et qu’en 2020 il peut passer un cap, se limiter, trouver le bon équilibre. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
178Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Dude

Même s’il avait la vitesse (ce dont je ne suis déjà pas convaincu), et sans vouloir lui manquer de respect, il n’est malheureusement pas assez malin pour viser le titre, tout comme Ianonne dailleurs (qui lui par contre a clairement la vitesse).

Street-guy

Pas assez régulier le british.