2020, Miller : « Faire une bonne saison pour bien négocier 2021 »



Jack Miller a compris qu’il n’irait pas dans le team officiel Ducati en 2020, mais pense déjà à faire une grosse saison l’an prochain… afin de négocier pour 2021.

Certes, les jeux ne sont pas encore faits entre Danilo Petrucci et Jack Miller quant à savoir lequel des deux chevauchera, en 2020, la Ducati officielle. Mais l’Italien s’est mis à gagner (Mugello), enchaîner les podiums et jouer le top-3 du classement, pendant que l’Australien alterne entre chutes et tops-5. La balance penche du côté de Petrux (lire ici).

« Je pense qu’ils ont investi beaucoup d’argent pour Danilo, aujourd’hui ils se rendent compte ce dont il est capable et ce qu’il réalise joue pour lui et contre moi, reconnaît Jack Miller. Si c’était moi qui remportait trois victoires d’affilées, il est évident qu’ils me regarderaient autrement, plus attentivement. J’ai ouï dire que ça allait se décider rapidement. Je reste optimiste tout de même, on verra bien. »

L’Australien va donc rester chez Pramac Racing. « Pour le moment de toute façon je n’ai pas de plan B, je resterai où je suis, je m’y sens bien. Un contrat d’un an me suffirait, histoire de faire une super saison 2020 et me retrouver en position de force pour négocier un contrat pour 2021. »

Être le leader de l’équipe

Par contre, le coéquipier de Francesco Bagnaia pose ses conditions :  « Si je dois rester chez Pramac, je veux être assuré d’être le pilote n°1, je le mérite bien. Pecco a déjà signé un contrat pour 2020, où il est prévu qu’il ait une moto de 2020. Je suis déterminé à avoir une Ducati en GP20 et à avoir en premier les toutes dernières évolutions. J’ai prouvé que je méritais d’avoir une Ducati de la dernière génération et tant pis si c’est au sein d’un team satellite.

J’espère que les boss pensent comme moi, j’ai déjà eu l’occasion d’échanger avec eux à ce propos, on verra ce qu’il en sortira. Mon souhait est de pouvoir rivaliser devant avec une machine compétitive, mon apprentissage est terminé et maintenant je veux gagner. »

Assen approche à grands pas ce week-end. Jack Miller avait fini 13e l’an passé. Il y a en outre été victorieux en 2016, sous la pluie, au guidon d’une Honda du team Marc VDS.

Pramac veut garder Miller en 2020

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] une Ducati de la dernière génération et tant pis si c’est au sein d’un team satellite, expliquait-il cette semaine. Mon souhait est de pouvoir rivaliser devant avec une machine compétitive. Mon […]

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store