2020 : Pourquoi Yamaha a intérêt à ‘presser’ Zarco



Yamaha compte enrôler son prochain pilote d’essais MotoGP d’ici à la mi-octobre. Cela pourrait ‘presser’ Johann Zarco, et c’est dans l’intérêt de la marque.

Le patron de l’équipe officielle Yamaha, Lin Jarvis, l’a expliqué fin septembre : « Nous avons parlé avec Johann pour envisager la possibilité qu’il devienne notre pilote d’essais. (…) Je crois qu’il pourrait faire des tests et courir. Nous bouclerons notre programme d’ici à deux semaines, et Johann est une option. Si cela ne se fait pas, nous continuerons probablement avec Folger. »

« D’ici à deux semaines » mène, si on le place dans un schéma large et un contexte de calendrier de courses, d’ici au Grand Prix du Japon, qui se tiendra du 18 au 20 octobre. Les derniers contrats pour la saison 2020 sont en train de se négocier, dans toutes les catégories. Et le Japon étant le pays de plusieurs constructeurs, il n’est pas rare que des officialisations de contrats y soient réalisées. Annoncer ce laps de temps de deux semaines est aussi un moyen de presser Johann Zarco. Pourquoi ?

En quête d’un guidon pour 2020, Johann Zarco estime qu’il faudra « attendre octobre ou novembre » pour connaître son destin. Parce qu’il attend des propositions, mais aussi parce qu’il n’a pas besoin de se presser outre mesure.

En effet, l’un des espoirs du Français est de rejoindre Honda en cas de départ de Jorge Lorenzo fin 2019. Les mauvais résultats du Majorquin et ses difficultés physiques pourraient avoir raison de lui, même si « pour le moment », il exclut toute possibilité de renoncer.

On pourrait presque dire que Johann Zarco a un intérêt d’attendre, car dans le cas où Jorge Lorenzo douterait de sa saison 2020, cela se décidera avec le temps, selon l’évolution de sa condition physique et (ou) de ce qu’il parvient à faire sur la RC213V.

C’est justement pour ça que Yamaha a intérêt à accélérer les choses. Pour son pilote d’essais 2020, il apparaît que Johann Zarco est sa priorité par rapport à Jonas Folger. Or, plus Yamaha patiente, plus elle prend le risque de voir le Français trouver un contrat de pilote titulaire ailleurs. En parlant d’un laps de temps de deux semaines, Yamaha contraint Johann Zarco à prendre une décision dès à présent.

Son dilemme serait donc le suivant : accepter d’être pilote d’essais Yamaha dès maintenant, mais renoncer à la possibilité de trouver un guidon (chez Honda) en MotoGP ; refuser de s’engager maintenant chez Yamaha dans l’espoir de trouver un guidon en MotoGP, sans être certain que cela va arriver…

Jarvis (Yamaha) : « Zarco est une option, réponse d’ici 2 semaines »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

6
Poster un Commentaire

3 Fils de commentaires
3 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Lomig

Etant donné les récentes déclarations de Lorenzo, il paraît totalement improbable que ce dernier renonce à son guidon.
Il s’agit d’avantage d’un fantasme que d’un scénario plosible.
Zarco a plutôt intérêt à signer avec Yam, c’est clairement ce qui peut lui arriver de mieux et franchement pour un pilote qui lâche son employeur à mi-contrat j’ai presque envi de dire que c’est inespéré comme situation.

diopzo

Oui mais..il y a les joueurs de Poker et les autres ; Jouer la sécurité ou prendre le risque Je ne sais pas de quel bois est fait Zarco

Dude

Le bois je ne sais pas, mais s’il était un fruit il serait rond et vert, avec un intérieur orange..

Emma

Vous ne savez pas où trouver une femme pour une nuit? Alors entrez – http://fastmeet.tk

Dude

Tout ceci est bien joli pour faire croire que Zarco détient la clé des transferts, malheureusement dans la réalité Jarvis vient de dire qu’il attend la réponse de Folger avant de décider pour Zarco… et Lorenzo ne renoncera jamais. Donc faire croire que Zarco n’a que l’embarras du choix flatte sans doute les fans français mais ça ne correspond pas à la réalité.

Rs

Oui, Johann n a pas de raison de se presser, et puis qui sais pourquoi pas une autre usine (suzuki), qui serai certainement une très bonne option pour notre meilleur pilote tricolore, ( le seul qui a deux titres toujours).

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store