2021 : 20 Grands Prix aux dates habituelles



Le calendrier du championnat du monde de vitesse moto 2021 sera bientôt dévoilé. Retour à un programme normal après une année chamboulée par le Covid-19, mais avec certaines précautions pour parer les possibles annulations de courses.

Losail (Qatar), Austin (États-Unis), Termas de Río Hondo (Argentine), Mugello (Italie), Sachsenring (Allemagne), Assen (Pays-Bas), KymiRing (Finlande), Silverstone (Grande-Bretagne), Buriram (Thaïlande), Motegi (Japon), Phillip Island (Australie), Sepang (Malaisie) : longue, malheureusement trop longue, est la liste des courses MotoGP annulées en 2020, en raison des restrictions liées à l’épidémie de Covid-19.

La crise a contraint les organisateurs à repenser l’intégralité du mondial, des Grands Prix au programme jusqu’au règlement technique pour le développement des motos, en passant par le protocole sanitaire dans le paddock ou encore l’assistance fournie aux équipes. Le travail de la Dorna a permis d’avoir un championnat fait de 14 courses, disputées sur 9 circuits différents.

Qu’en sera-t-il en 2021, alors que la deuxième vague de l’épidémie et les prévisions des scientifiques incitent à croire que les problèmes liés au Covid-19 seront toujours d’actualité dans les prochains mois ?

Le calendrier du futur championnat du monde sera bientôt publié, mais certains détails ont déjà filtré. La Dorna prévoit de présenter un calendrier composé de 20 Grands Prix, comme l’était celui initialement prévu en 2020. Les dates choisies seront les dates habituelles. Cela comprendrait un début de saison en mars par le Grand Prix du Qatar.

Les plans des organisateurs reposent sur deux paris : le premier est que la situation épidémiologique soit moins virulente, plus contrôlée ; le second est que les gouvernements des pays censés accueillir des Grands Prix fassent confiance au système de « bulle MotoGP » mis en place cette année – pilotes, équipes et employés du paddock se déplacent sur les événements, prennent toutes les précautions et restent entre eux, évitant de contaminer les populations locales.

Des annulations ne sont cependant pas à exclure, et la Dorna le sait. Mais son PDG, Carmelo Ezpeleta, révèle à Gpone le système pensé pour y faire face : la sélection de trois « circuits de réserve », qui pourraient accueillir un Grand Prix au cas ou un autre serait annulé. Exemple fictif : les pilotes MotoGP pourraient aller faire une course à Estoril si les autorités thaïlandaises refusaient l’organisation d’un Grand Prix sur ses terres.

Un peu le même genre de solution qui a été mise en place cette année, avec l’ajout d’un quatorzième Grand Prix au Portugal, à Portimao, afin de compenser l’annulation des courses non-européennes habituellement organisées en octobre-novembre.

Championnat MotoGP après Aragon 2 : 1. Mir 137 pts, 2. Quartararo 123 (-14), 3. Viñales 118 (-19), 4. Morbidelli 112 (-25), 5. Dovizioso 109 (-28), 6. Rins 105 (-32), 7. Nakagami 92 (-45), 8. Espargaro 90 (-47), 9. Miller 82 (-55), 10. Oliveira 79 (-58)… Classement complet ici

GP de France : « Merci à tous et rendez-vous en mai 2021 ! »

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de