2021 : 5 ex-pilotes MotoGP en WSBK



Plus de la moitié du peloton du championnat du monde Superbike 2021 a roulé au moins une fois en MotoGP. Cinq pilotes y ont notamment passé plusieurs saisons.

Alvaro Bautista (Team HRC – Honda)
Champion du monde 125cc (2006) et vice-champion du monde 250cc (2008), Alvaro Bautista a fait ses grands débuts en MotoGP en 2010. Il est actuellement le pilote WSBK qui y a le plus d’expérience, car il y est resté X ans : deux dans l’équipe officielle Suzuki, cinq chez Gresini Racing (Honda puis Aprilia), puis deux sur la Ducati de l’équipe Aspar. À son palmarès : 158 départs, 3 podiums et une 5e place comme meilleur résultat au championnat (2012).

Scott Redding (Aruba.it Racing – Ducati)
Grand espoir de la moto britannique, Scott Redding est entré en MotoGP en 2014 après une place de vice-champion du monde Moto2. Sa carrière n’y a toutefois jamais décollé, et il a passé ses quatre saisons à tourner autour du top-10, parvenant parfois à quelques coups d’éclat (deux podiums obtenus à Misano 2015 et Assen 2016). La cinquième, en 2018 sur une Aprilia peu compétitive, a scellé son destin dans la catégorie.

Eugene Laverty (RC Squadra Corse – BMW)
Protagoniste en mondial Superbike dans les années 2010, Eugene Laverty est arrivé en MotoGP avec le team Aspar, qui lui a fourni une Honda (2015) puis une Ducati (2016). Elles n’étaient pas les machines les plus performantes, et le Nord-Irlandais a mis du temps avant de commencer à approcher le top-10. Déçu de ne pas avoir entre ses mains de quoi être compétitif, il a fait sa valise à l’issue de la saison 2016.

Tito Rabat (Barni Racing Team – Ducati)
Champion du monde Moto2 en 2014, Tito Rabat a attendu 2016 pour devenir pilote MotoGP. Ses débuts sur la Honda Marc VDS ont été intéressants, mais il n’a ensuite pas réussi à franchir le cap du top-10. Même histoire avec Ducati Avintia à partir de 2018 : bonnes premières courses puis ascension freinée, notamment par un grave accident à Silverstone. Après cela, jamais l’Espagnol n’a réussi à retrouver son niveau. Il avait un contrat signé pour 2021, mais a été écarté sur le tard au profit de Luca Marini.

Jonas Folger (Bonovo MGM Racing – BMW)
Vainqueur de Grands Prix en 125cc, Moto3 et Moto2, Jonas Folger est passé en MotoGP en 2017 avec l’équipe française Monster Yamaha Tech3. Très prometteur, l’Allemand s’est immédiatement hissé dans le top-10 et a obtenu un premier podium à domicile, au Sachsenring (2e), après avoir un temps tenu la dragée haute à Marc Marquez. Mais Folgas a disparu des radars après le Grand Prix d’Aragon, manquant les quatre dernières épreuves de la saison pour ce qui seraient des problèmes de santé.

À ces noms s’ajoutent sept autres pilotes qui ont déjà roulé en MotoGP, sans être titulaires : Chaz Davies (remplacement d’Alex Hofmann sur la Ducati Pramac en 2007), le champion Jonathan Rea (remplacement de Casey Stoner sur la Honda Repsol en 2012), son coéquipier Alex Lowes (remplacement de Bradley Smith sur la Yamaha Tech3 en 2016), Kohta Nozane (remplacement de Jonas Folger sur la Yamaha Tech3 en 2017), Michael van der Mark (remplacement, lui aussi, de Jonas Folger sur la Yamaha Tech3 en 2017), le Français Christophe Ponsson (remplacement de Tito Rabat sur la Ducati Avintia en 2018), et dernièrement Garrett Gerloff (remplacement de Valentino Rossi le temps d’une journée en 2020)

Au total, ce sont donc pas moins de 12 des 22 pilotes du championnat du monde Superbike (24 prévus mais 2 n’ont pas encore été nommés) qui ont déjà roulé en MotoGP, pour quelques heures ou quelques années.

Quand Zarco avait les faveurs de Kawasaki Puccetti pour du WSBK

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] 2021 : 5 ex-pilotes MotoGP en WSBK […]

[…] 2021 : 5 ex-pilotes MotoGP en WSBK […]