2021 : Martin, Navarro, Iannone… Comment Pramac voit son marché



Prolongation des pilotes actuels, retour d’Andrea Iannone, regards tournés vers la catégorie Moto2 : les pistes d’avenir ne manquent pas dans le camp Pramac Ducati.

Qui portera les couleurs Pramac Racing en 2021 ? « Il est trop tôt pour prendre des décisions », prévient d’emblée le team-manager de l’équipe, Francesco Guidotti, à Sky Sport. Parce que nous ne sommes qu’en avril, mais surtout parce que l’épidémie de coronavirus paralyse les compétitions. Personne ne peut montrer ce dont il est capable, remplir les objectifs ou décevoir. Les mouvements du marché des transferts en sont affectés.

Alors qu’une première vague de signatures est intervenue début 2020 (Fabio Quartararo et Maverick Viñales chez Monster Energy Yamaha MotoGP, puis Marc Marquez au Repsol Honda Team), c’est désormais le calme. Avant la tempête ?

Chez Pramac Racing, on attend de voir comment la situation va évoluer avant de se prononcer sérieusement. Mais forcément, les cadres du team pensent au futur. Jack Miller a clairement fait part de ses intentions de rejoindre l’équipe officielle Ducati, tandis que Francesco Bagnaia ne rechigne pas quand on lui parle de rester dans le team italien.

Cependant, dans le cas où aucun Grand Prix ne devait être effectué en 2020, alors le même duo pourrait être reconduit. « C’est une hypothèse qui peut être examinée, reconnaît, Francesco Guidotti. Il y en a quelques uns qui vont bouger et donc il y aura des places à occuper, comme la Yamaha de Quartararo. Si on a fait peu de courses ou aucune, il y a aussi la possibilité de reconfirmer les pilotes actuels, car cela pourrait être une saison à répéter. »

Ces dernières années, Pramac a principalement recruté des pilotes relativement jeunes – Jack Miller avait 22 ans quand il a signé, Francesco Bagnaia 21 ans. Le plan est de continuer à regarder dans cette direction, dont en Moto2. Une petite liste a déjà été établie. « Comme pilotes Moto2 intéressants il y a Jorge Navarro et Jorge Martin, également Xavi Vierge et quelques autres. En MotoGP certains se sont manifestés auprès de nous, mais ce ne sont que des discussions, car avec le coronavirus tout s’est arrêté. Si on nous enlevait l’un de nos pilotes actuels nous serions en difficulté, mais là je ne vois pas d’urgence. »

Mais Francesco Guidotti n’est pas fermé aux pilotes un peu plus âgés. Parmi ceux qui seront disponibles fin 2020, il y a un certain Andrea Iannone. L’Italien a fait ses débuts en MotoGP chez Pramac (2013-2014), avant de rejoindre l’écurie officielle Ducati (2015-2016). Fin mars, il expliquait que s’il pouvait revenir en arrière, il prendrait la décision de rester plus longtemps chez les Rouges. Et pourquoi pas y revenir par l’entremise de Pramac ?

« Nous sommes principalement orientés vers les jeunes, Iannone aurait la trentaine, mais historiquement nous nous entendons bien. Si les conditions étaient réunies, qu’il nous manque un pilote et que lui cherche une moto, alors cela pourrait aussi se faire, reconnaît le team-manager. Iannone a été avec nous deux ans, dans une situation technique très difficile. Disons que l’envie de courir ensemble n’est pas complètement partie parce que nous n’avons même pas pu monter sur le podium ; le désir de faire quelque chose ensemble est resté. Si les conditions sont réunies, rien ne l’exclut. »

Espargaro : « Honda pourrait être une bonne option, mais… »

Informations concernant le coronavirus et les consignes sanitaires à respecter disponibles ici

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] d’avoir une mission à terminer, font que l’hypothèse n’est pas écartée. Ni par Francesco Guidotti (team-manager Pramac Racing), ni par Paolo Ciabatti (directeur sportif Ducati […]

[…] Guidotti confirme donc son intérêt récemment manifesté pour Andrea Iannone, qui a pu faire penser que l’Italien était dans le viseur de Pramac […]