2021 : Non, l’accrochage Zarco-Dovi n’a pas influencé le choix de Ducati



Le directeur général de Ducati Corse, Gigi Dall’Igna, l’a assuré à Johann Zarco : le fait qu’il n’ait pas été pris dans l’équipe officielle en 2021 n’a rien à voir avec l’incident du Grand Prix de Catalogne, où il a chuté et emporté Andrea Dovizioso.

Johann Zarco est arrivé au Mans avec une bonne nouvelle dans ses gants : l’officialisation, quelques jours plus tôt, de son transfert chez Pramac Racing en 2021. Le pilote français bénéficie d’une promotion chez Ducati, puisque l’équipe dans laquelle il va est plus soutenue et mieux fournie en matériel que celle dans laquelle il est actuellement (Esponsorama Racing, ex-Reale Avintia Racing).

Il avait été initialement mis en concurrence avec Francesco Bagnaia pour une place dans le Ducati Team, mais le jeune italien lui a été préféré. Johann Zarco répète ne pas être déçu de ne pas avoir été choisi pour intégrer l’équipe d’usine, car la Desmosedici dont il disposera chez Pramac Racing est également une moto officielle, aux performances redoutables – les podiums de Jack Miller et Francesco Bagnaia en témoignent. Il est aussi heureux d’avoir une place en 2021, se souvenant qu’un an plus tôt, il était sans guidon.

Et que les fans du tricolore soient rassurés : sa non-sélection pour le Ducati Team n’a pas été causée par l’accrochage avec Andrea Dovizioso lors de la course précédente, à Barcelone. Il ne s’agit pas d’une punition infligée après la chute ayant mêlé le Français et l’Italien, à la lutte pour le titre de champion du monde. Johann Zarco l’a raconté pendant le Grand Prix de France, quand il a expliqué comment il avait appris la nouvelle de son transfert :

« Gigi Dall’Igna m’a appelé un jour avant l’annonce. Il m’a dit que j’irai chez Pramac et que ce choix n’était pas dû à l’accident de Barcelone (rires). Je lui ai dit de ne pas s’en faire, parce que je suis vraiment content de rouler chez Pramac. Pecco a fait du bon boulot sur les dernières courses, je pense que c’était une décision logique. Mais c’était drôle de penser que j’avais manqué cette chance (d’aller dans l’équipe officielle) à cause de la chute de Barcelone. »

Andrea Dovizioso n’en veut d’ailleurs pas à Johann Zarco, car il sait que le pilote Esponsorama Racing ne l’a pas volontairement mis au tapis. Il est tombé en voulant éviter un contact avec Danilo Petrucci, victime d’une frayeur juste devant lui. « J’ai parlé avec Dovizioso de l’accident de Barcelone. Il était là-aussi, il a vu comment ça s’est passé, donc il sait qu’il n’y avait pas grand chose à faire. Malheureusement, ou heureusement. c’était juste un incident de course », a-t-il rappelé dans un point presse au Mans.

Il convient aussi de souligner que Ducati avait annoncé pendant le Grand Prix de Catalogne que le choix était déjà « à 99 % » fait après le Grand Prix d’Émilie-Romagne. Les performances de Francesco Bagnaia (2e à Jerez 2 avant une casse mécanique, 2e à Misano 1, leader de la course de Msano 2 avant de chuter…) ont été mises en avant pour justifier ce transfert.

Quant au deal passé entre Johann Zarco et Ducati, il s’agit d’un contrat de 1 an + option 1 an : il est sûr de rouler en 2021 et a une option pour être prolongé en 2022, si les choses se passent bien. « Mais pour le moment, je ne suis certain de disputer qu’une saison. »

Comment Zarco a gagné sa place chez Pramac

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] 2021 : Non, l’accrochage Zarco-Dovi n’a pas influencé le choix de Ducati […]