2021 : Petronas veut y mener Pawi



Engagée dans toutes les catégories du championnat du monde, la structure Petronas ne masque pas son plan initial en Moto2 : faire progresser Khairul Idham Pawi afin de le faire grimper en MotoGP.

Un pilote malaisien en MotoGP dans une équipe malaisienne, sur une moto dont les carénages brillent des couleurs d’une entreprise malaisienne : et si c’était pour 2021 ? Telle était en tout cas l’ambition de Petronas Sprinta Racing au moment de recruter Khairul Idham Pawi.

« Le défi initial de Pawi était un programme de deux années pour l’emmener en MotoGP », a effectivement reconnu le boss, Razlan Razali, dans Marca. Commentant l’avenir d’Hafizh Syahrin (lire ici) et son possible retour en Moto2, il a aussi précisé que les places étaient chères car « d’autres pilotes viennent à nous avec le plan d’ensuite monter en catégorie MotoGP. C’est ce que nous souhaitons avec Khairul Idham Pawi ».

Khairul Idham Pawi s’est fait connaître en 2016 lorsque, rookie, il a remporté les Grands Prix Moto3 d’Argentine et d’Allemagne, dans des conditions météorologiques délicates où il s’était montré au-dessus du lot. Mais à la régulière et sur le sec, il avait du mal à briller.

Actuellement forfait

Passé en Moto2 en 2017 grâce au Honda Team Asia, il n’a jamais pu faire mieux que 8e en course et n’a marqué que 11 points en 36 Grands Prix. Pour 2019 il a été recruté par Petronas Sprinta Racing, a terminé 17e au Qatar, 13e en Argentine et 17e au Texas. Ce furent à chaque fois ses meilleurs résultats dans la catégorie sur ces circuits.

Mais les progrès de Khairul Idham Pawi ont été stoppés par une grave blessure à la main. Il a été remplacé par Mattia Pasini, puis désormais par Jonas Folger (lire ici). Le Malaisien ne devrait pas faire son retour avant le Grand Prix de République-Tchèque, au moins d’août.

Si Razlan Razali parle d’un « plan initial », c’est que la volonté de Petronas était bien d’accompagner Khairul Idham Pawi en MotoGP pour 2021, après « deux années ». Mais pour cela, il faudra que ses résultats justifient une telle opportunité. Si cela se passe ainsi, le Malaisien aurait 22 ans au moment d’arriver en catégorie reine.

Mattia Pasini : « Peut-être que j’aurais pu jouer le titre… »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Maxime

sa victoire en Argentine était magique !! faire ce qu’il a fait avec des pneus slick sur une piste détrempée c’est vraiment incroyable ! espérons qu’avec du travail il améliore son niveau en Moto2 car il a sa place en Grand Prix

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store