2022 : Morbidelli pousse pour une moto officielle



Franco Morbidelli s’est fixé pour objectif d’être au guidon d’une moto officielle en 2022. Laquelle ? « Je dois avant-tout savoir si Yamaha va continuer avec mon team », répond-il.

Des 22 pilotes MotoGP présents sur la grille, Franco Morbidelli est le seul à être équipé d’une moto dont la base date de 2019. Le champion du monde Moto2 2018 a une Yamaha YZR-M1 « Spec-A », tandis que les trois autres – celles de Fabio Quartararo, Maverick Viñales et Valentino Rossi – sont des M1 officielles disposant des évolutions les plus récentes.

Ces évolutions dont Franky Morbido ne bénéficie pas lui posent des soucis en termes de compétitivité. « C’est plus difficile que l’an dernier, parce que nous avons le même package et que comparé à 2020, les autres ont progressé sur leurs problèmes. Donc si en 2020 c’était difficile mais possible d’être avec ceux qui avaient la moto de l’année, alors que j’avais celle de l’an dernier, cette saison c’est encore plus difficile », expliquait-il après le Grand Prix du Portugal.

Vice-champion du monde MotoGP sortant, l’Italien mérite une moto officielle. Non seulement il la mérite, mais il la demande. La possibilité d’en avoir une conditionnera l’endroit où il roulera en 2022, est-il en train de faire comprendre.

Sous contrat avec le Petronas Sepang Racing Team jusqu’à la fin de la saison prochaine, Franco Morbidelli n’écarte pas la possibilité de ne plus être sur une Yamaha, et fait passer le message : d’autres constructeurs s’intéressent à lui. Une manière de mettre la pression sur la marque japonaise pour avoir ce qu’il veut.

« J’aime Yamaha, je voudrais continuer ma relation avec eux, et si je suis soutenu avec une moto évoluée, mon amour pour Yamaha sera encore plus grand. Rien n’est encore clair parce que nous devons attendre un peu pour avoir quelques confirmations, comme par exemple la relation entre Yamaha et mon team, a-t-il expliqué vendredi soir au Mans, en marge du Grand Prix de France. C’est déjà quelque chose d’important qui doit être confirmé. Je dois avant-tout comprendre si Yamaha va continuer avec mon team. (…) Je n’ai personnellement parlé avec personne qui ne soit pas de mon team, mais je suis conscient de l’intérêt qu’ont d’autres marques à mon égard. »

L’anguleuse situation de Franco Morbidelli

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] France. Mais dans le paddock, quelques discussions concernent déjà la saison 2022. Celles de la moto officielle que veut Franco Morbidelli, par exemple, ou encore du destin de la structure […]