2022 : Nouvelles équipes, changements de sponsors et retraits



Les grilles des prochains championnats MotoGP, Moto2 et Moto3 se mettent en place. Le mercato ne concerne pas que les pilotes, mais aussi les équipes. Arrivées, départs, changements de partenaires : GP-Inside fait le point à quelques mois de la fin de la saison 2021.

MotoGP

Oubliez le nom d’Aprilia Racing Team Gresini auquel vous étiez habitués depuis 2017. L’entité Gresini Racing retrouve son indépendance, et sera l’une des trois équipes satellites de Ducati. Cela se fera grâce au soutien financier de la compagnie FlexBox (Flex-Box Gresini MotoGP Team), spécialisée dans la fabrication de conteneurs d’envoi, et déjà présente en Grands Prix depuis plusieurs années. La marque Aprilia disposera elle de sa propre équipe d’usine, Aprilia Racing.

Le retrait progressif du groupe Avintia de la catégorie reine arrive à son terme, de même que la transition mise en place cette année avec la VR46. La structure italienne prend sa place et continuera à travailler avec Ducati. Sous quel nom ? L’Aramco Racing Team VR46, si on en croit les annonces officielles. Mais la situation est confuse autour des sponsors saoudiens, car l’argent n’est toujours pas arrivé, et la compagnie d’hydrocarbures Saudi Aramco nie être impliqué. Une chose est sûre, d’après Valentino Rossi : l’équipe sera bien là en 2022.

Les retraits de Petronas et du circuit de Sepang achèvent l’existence du Petronas Yamaha Sepang Racing Team, mais son patron, Razlan Razali, n’a pas dit son dernier mot en MotoGP. Le Malaisien sera à la tête d’un nouveau team, toujours équipé par Yamaha. Il a (provisoirement ?) été baptisé RNF MotoGP Racing et confirmé jusqu’en 2026. On n’en sait guère plus pour le moment.

Moto2

L’Aspar Team reste en place mais accueille dans son aventure le constructeur espagnol GasGas, avec qui il roule en Moto3 depuis cette année. Leur association prendra la même forme que celle entre KTM et Ajo Motorsports, que vous connaissez sous le nom de Red Bull KTM Ajo. Pas un hasard, GasGas appartenant au groupe KTM.

L’équipe VR46 change de sponsor principal : ce ne sera plus Sky, qui l’accompagnait depuis 2017 en catégorie intermédiaire, mais Saudi Aramco, comme en MotoGP (voir plus haut). Et comme en MotoGP, il faudra voir l’évolution de la situation pour confirmer l’identité d’Aramco VR46 Team.

En proie à des difficultés avec ses partenaires, l’entité Gresini Racing a réussi à sauver son projet Moto2, mais est encore à l’œuvre question sponsors. Elle est pour l’heure inscrite en tant que Team Gresini, alors qu’elle court depuis 2012 sous le nom de Federal Oil Gresini Moto2, du nom de la marque indonésienne Federal Oil.

Yamaha lance sa propre équipe pour répéter la formule mise en place avec succès par KTM : disposer d’un team dans les catégories inférieures afin d’y placer et former des pilotes, qui viendront ensuite grossir ses rangs en MotoGP. Cela se fera avec la VR46.

Le nom sous lequel cette combinaison est inscrite – Yamaha VR46 Master Camp Team – fait référence au Yamaha VR46 Master Camp, un programme d’entraînement où des pilotes Yamaha sont invités à s’entraîner à Tavullia, sous la houlette de Valentino Rossi et des membres de la VR46 Riders Academy. Les détails restent à être précisés, mais il pourrait aussi s’agir d’un prolongement du projet en place sur le championnat d’Europe Moto2 (CEV). Un VR46 Master Camp Team y est déjà engagé, mais ses résultats n’ont jusqu’à présent pas été probants.

L’arrivée du Yamaha VR46 Master Camp Team ne fait cependant pas grandir le nombre de pilotes engagés, car l’écurie Petronas Sprinta Racing disparaît, suite au départ de l’entreprise pétrolière malaisienne Petronas au bout de quatre saisons.

Moto3

Le partenariat passé entre Avintia et la VR46 Riders Academy s’élargit ; l’équipe Avintia Esponsorama Moto3, qui gardait ce nom mais faisait rouler un pilote (Niccolo Antonelli) sous les couleurs de la VR46, devient l’Avintia VR46 Riders Academy.

Le Team MTA, dirigé par l’ancien pilote italien Alessandro Tonucci, débarque sur le championnat du monde. Il est aussi rejoint par l’équipe espagnole MT Helmets – MSI Race Tech, née de la collaboration entre la marque MT Helmets et le Motor & Sport Institute, commandité par Teo Martin. Troisième nouveau team : Vision Track Honda, aboutissement d’un projet mené par l’ex-pilote MotoGP Michael Laverty, qui lance cette structure dans le but de promouvoir les jeunes britanniques.

Si trois équipes entrent en lice, il n’y en aura en réalité qu’une de plus qu’en 2021, car deux disparaissent. Petronas Sprinta Racing, pour les mêmes raisons que celles évoquées plus haut en Moto2, et Gresini Racing (Indonesian Racing Gresini Moto3), qui centrera ses activités en MotoGP et Moto2 à cause ses difficultés de financement.


✪ GP-Inside survivra grâce à ses abonnés ! Soutenez-nous pour 2€/mois, accédez à tous les avantages (intégralité du contenu, concours-cadeaux…), renforcez l’indépendance de notre petite équipe (100 % sans pub en Premium) et participez au succès d’un média moto à votre service. Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Santo
21 jours il y a

Donc Vr46 associé a ducat en MotoGP a Yamaha en Moto2 et a KTM en moto3 . Voilà voilà 😏