2023 : La phrase de Beirer (KTM) qui ouvre le champ des possibles



Pit Beirer assure qu’aucune place n’est fixée chez KTM en 2023. De quoi inviter Brad Binder à ne pas se reposer uniquement sur son contrat déjà signé, tout en motivant Remy Gardner et Raul Fernandez en leur laissant voir la possibilité d’une promotion.

Le marché des transferts MotoGP 2023 commence déjà à s’activer, alors que la plupart des contrats des pilotes expirent fin 2022. Rares sont ceux à être déjà certains d’être sur la grille dans deux ans. Il y en a cependant un chez KTM : Brad Binder, qui a signé, en juin dernier, une prolongation de deux saisons.

Son patron, Pit Beirer, a toutefois indiqué à Speedweek que le Sud-Africain ne devait pas se reposer sur les lauriers de son contrat. Et pour cause : « Chez KTM, nous avons quatre places en MotoGP pour les cinq prochaines années. Jusqu’à présent, personne n’a été fixé à une place en 2023. Nous répartirons les quatre places dans les teams Red Bull et Tech3 après la saison 2022 selon les pilotes, la performance et l’équipe qui s’accordent le mieux. »

Que comprendre de ces lignes ? N’y lisez pas que le contrat de Brad Binder n’est plus valable. En revanche, c’est un contrat passé avec KTM, qui décidera ensuite de l’équipe dans laquelle il roulera : soit Red Bull KTM Factory Racing, comme c’est le cas depuis 2020, soit Tech3 KTM Factory Racing. Par ces mots, Pit Beirer entend donc mettre une petite pression sur les épaules du vainqueur du Grand Prix d’Autriche 2021. Il souhaite ainsi éviter une situation de laisser-aller en 2022, qui pourrait être provoqué par le fait qu’il n’a pas de contrat à gagner pour 2023.

Mais ces paroles sont aussi une source de motivation pour les autres pilotes KTM, notamment Remy Gardner et Raul Fernandez chez Tech3. Car si « personne n’a été fixé à une place », cela signifie que selon comment se déroule 2022, l’Australien ou l’Espagnol pourrait se retrouver dans l’équipe officielle en 2023. Par exemple à la place de Miguel Oliveira, dont on sait que la place chez KTM est moins assurée que celle de Brad Binder.

La blessure qui a gâché la fin de saison d’Oliveira

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] 2023 : La phrase de Beirer (KTM) qui ouvre le champ des possibles […]