2023 : Le message de Mir à Suzuki



Joan Mir reconnaît qu’il va « tâter le marché » MotoGP 2023, tout en se disant prêt à continuer avec Suzuki… « si je vois qu’ils veulent la même chose que moi ».

Champion du monde MotoGP 2020, Joan Mir n’est pas parvenu à doubler la mise en 2021. La raison principale, d’après lui : sa Suzuki GSX-RR n’a pas (ou très peu) évolué, alors que les adversaires ont tous progressé. Il l’a expliqué tout au long de la saison, puis à la fin, lors du bilan fait auprès de Marca : « J’ai conduit la même moto qu’en 2020 et j’ai été plus rapide lors de toutes les courses. C’est aussi simple que ça. Joan Mir a été meilleur qu’en 2020. Les autres ont beaucoup amélioré et je n’ai pas pu être dans les positions où j’aime être. »

Les plaintes de l’Espagnol ont vraisemblablement été écoutées, car Suzuki a apporté des nouveautés à son modèle 2022, testé à Jerez, en novembre. Nouveau moteur, nouveau châssis, nouveau bras oscillant, nouveaux ailerons : il y avait du matériel à essayer, et ses conclusions sont positives. « Quelque chose change dans le bon sens, Suzuki fait du bon travail », a-t-il félicité en Andalousie. Joan Mir s’est dit « optimiste » quant à la suite, tout en restant prudent, rappelant que les portes de la prochaine saison ne faisaient que commencer à s’ouvrir.

2021 est terminé, 2022 se prépare, mais 2023 se négocie déjà. D’où l’importance, pour les marques, de satisfaire les pilotes qu’elles souhaitent conserver. Chez Suzuki depuis 2019, Joan Mir a fait passer le message à ses employeurs : il est prêt à écouter les autres (« Il est important de tâter un peu le marché, voir ce que nous pouvons faire »), mais restera là où il est s’ils font le travail qu’il demande. Un travail sur la moto, mais aussi en termes d’état d’esprit : la volonté de conquérir le titre.

« J’ai confiance en Suzuki, a-t-il ajouté. Je sais que je n’ai pas tout dit ici, même si en 2020 nous avons pu gagner et nous battre pour les premières places en 2021, mais je crois que je dois revendiquer le titre de 2020. Je le sens comme ça. Je ne sais pas ce que je ferai, mais si je vois que Suzuki veut la même chose que moi, je resterai sûrement. »

2023 : Pourquoi Ducati va se décider rapidement

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] 2023 : Le message de Mir à Suzuki […]

[…] 2023 : Le message de Mir à Suzuki […]

[…] 2023 : Le message de Mir à Suzuki […]

[…] 2023 : Le message de Mir à Suzuki […]