Le manque de grip a eu raison de Casey Stoner



Le premier geste des hommes de Casey Stoner, après les habituelles accolades, aura été de regarder le pneu arrière de l’australien car c’est visiblement de lui que ses malheurs sont arrivés puisqu’il a très tôt commencé à se détruire.

Si l’on en croit ses déclarations, cette maladie, qui n’a pas atteint la moto de Dani Pedrosa, lui a coûté une chance de se battre pour la victoire.

« Ce n’était pas une très bonne course pour nous aujourd’hui, nous avons vu le rythme de la Yamaha dès les premiers tours et c’était vraiment très inquiétant pour moi. Dès le troisième tour, la moto n’était plus au top, surtout sur ​​le côté gauche, le pneu a commencé à se détériorer presqu’immédiatement. Mon plan était d’essayer de passer en tête et d’essayer d’y rester, mais Ben Spies s’est révélé être difficile à passer. Ensuite, il a fait une petite erreur et j’ai pu le dépasser et j’ai essayé de tenir la tête à partir de là.

Nous savions que nous n’avions pas un meilleur rythme que les autres pilotes et qu’il ne mettrait pas longtemps avant de fondre sur ​​alors j’ai fait ce que j’ai pu pour rester devant. Aujourd’hui, si nous avions eu un peu plus de grip, nous aurions été capables de nous battre pour la victoire mais en regardant le pneu arrière à la fin de la course, il devait vraiment y avoir quelque chose qui ne fonctionnait pas avec le nôtre ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires