[Communiqué de presse] Redding et Kallio confiants avant la bataille d'Assen



Les pilotes du Marc VDS Racing Team Scott Redding et Mika Kallio ont bataillé aujourd’hui dans des conditions en perpétuel changement pour arracher les huitième et seizième places de la séance de qualification sur le circuit van Drenthe d’Assen.

Après que le programme d’hier a été chamboulé à cause de la pluie et de l’huile déposée sur la piste ayant contraint à l’annulation de la seconde séance d’essais libres, le pilote britannique a profité ce matin d’une accalmie météorologique pour décrocher le deuxième meilleur temps sur le sec.

Persuadé que quelques petites modifications sur sa Suter MMXI allaient lui permettre de se battre pour une place sur l’une des deux premières lignes de la grille de départ, Redding commençait à descendre ses chronos quand une violente averse a arrosé le circuit au milieu de la séance de qualification.

Même si par la suite les conditions se sont améliorées, la piste n’a jamais totalement séché, et Redding n’a pu améliorer son chrono de 1’40.149 qui lui vaut de figurer en huitième position à moins de 0,2 seconde du top six.

Les pilotes de la très disputée catégorie Moto2 ont eu à composer ce week-end avec les pires conditions météos, et Mika Kallio a été malchanceux du fait que la pluie a mis un terme à sa quête d’un top dix.

Conscient que la pluie risquait d’écourter la chasse au chrono du fait que de gros nuages noirs commençaient à s’accumuler au-dessus du circuit du TT, le Finlandais a très vite attaqué pour assurer un temps honorable. Malheureusement une petite au freinage du virage 13 lui a valu de se contenter d’un chrono en 1’40.804.

Scott Redding #45 : 1’40.149 – 13 tours- 8e position

« Avec l’arrivée de la pluie, nous n’avons eu que quinze minutes pour la séance qualificative. C’est pourquoi je ne suis pas mécontent de finir huitième. On savait qu’il allait pleuvoir, et c’est pourquoi que je suis tout de suite parti en pneus tendres pour assurer un chrono. Je suis repassé par les stands pour passer un nouveau train de pneu, et alors que je pensais faire un super tour, j’ai perdu l’arrière à l’entrée du virage treize. J’ai réussi à récupérer la moto et à revenir au garage. Mais c’est alors qu’il s’est remis à pleuvoir. La journée aura été positive car ce matin sur le sec j’étais très rapide, et je suis certain de pouvoir décrocher un top cinq si la course a lieu dans ces conditions. Je suis moins bien sur le mouillé. Je n’ai pas encore réussi à avoir un bon feeling, je manque de confiance, mais nous avons des idées pour progresser car ce circuit est loin d’avoir le même grip que Silverstone. »

Mika Kallio #36 : 1’40.804 – 13 tours- 16e position

« C’est un week-end plutôt étrange avec ces conditions météos qui ne nous ont permis de faire qu’une seule séance sur le sec. Je ne suis pas totalement satisfait pour moment car je pensais pouvoir partir d’une place dans le top dix. Dans mon tour le plus rapide, j’ai perdu l’avant dans le virage 13, j’ai dû élargir et j’ai perdu beaucoup de temps. J’ai ensuite changé de pneus quand il s’est mis à pleuvoir. Je suis toutefois plus compétitif sur le mouillé que sur le sec, comme à Silverstone. On verra ce que le temps nous réserve demain. Je préfèrerais toutefois que la course ne se déroule pas sous la pluie, car dans ces conditions il y a toujours beaucoup de chutes en Moto2, sans parler que la visibilité est affreuse dans les premiers tours. »

Pete Benson : Chef Mécanicien de Scott Redding.

« Nous avons tiré le mauvais numéro cette semaine avec la météo. Ce matin, sur le sec, Scott était content, et ça s’est vu avec son deuxième temps. Il était satisfait des réglages de la moto. Ceci dit, chapeau encore à Bradl qui semble sur une autre planète. Sur le mouillé, Scott n’est pas aussi bien et il va falloir l’aider à ce qu’il se sente plus en confiance. S’il pleut, ça ne sera pas un désastre, même si ça sera difficile de faire jeu égal avec Bradl en termes de rythme de course. Scott n’a pas réussi à retrouver la confiance qu’il avait à Silverstone sous la pluie. Le grip était globalement meilleur, et il n’a pas les mêmes sensations ici. Nous avions quelque chose à essayer en fin de séance, mais la piste n’était malheureusement pas assez détrempée. Quoi qu’il en soit, je suis certain qu’avec un meilleur feeling sous la pluie, Scott peut être compétitif. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de