#SanMarinoGP : et si Nakagami enchaînait ?



Takaaki Nakagami a renoué avec la victoire à Silverstone. Assuré de grimper en MotoGP en 2018, le Japonais arrive sur le Misano World Circuit Marco Simoncelli, le circuit où il a le plus brillé au cours de sa carrière.

Qui aurait parié sur Takaaki Nakagami à Silverstone ? Bien que qualifié quatrième, le Japonais semblait un cran en-dessous du trio Pasini-Marquez-Morbidelli. Mais lui était « déterminé à gagner cette course, parce que j’ai annoncé que je passerai en MotoGP l’année prochaine et qu’il faut de bons résultats pour monter de catégorie ». Un temps en retrait, le pilote du Honda Team Asia est progressivement monté en puissance. Jusqu’à se débarrasser des cadors pour s’en aller gagner, avec 7 dixièmes d’avance sur le poleman Mattia Pasini.

Cela faisait plus d’un an que Nakagami ne s’était pas imposé – très exactement depuis l’ouverture de son compteur à Assen (Pays-Bas) en juin 2016, 14 mois plus tôt. Son résultat lui a permis de recoller à Pasini, avec qui il partage désormais la sixième place du championnat du monde Moto2. Mais il n’est surtout plus qu’à 7 longueurs de Francesco Bagnaia, détenteur de la cinquième position. Y terminer en fin de saison constituerait un record pour le Japonais, toutes catégories confondues.

Mais pour cela, il faudra briller sur les prochaines épreuves. Celle de Saint-Marin tombe à pic : c’est en effet à Misano que Nakagami a obtenu les meilleurs résultats de sa carrière. S’il ne s’y est jamais imposé, il y compte trois podiums dans la catégorie Moto2 en 2013, 2015 et 2016. L’occasion est belle, d’autant plus que sa signature en MotoGP semble l’avoir bossté. Mais à domicile, les Italiens ne se laisseront pas faire. Ça promet pour ce week-end.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de