#BritishGP MotoGP : Aleix Espargaró a vécu un calvaire



Aleix Espargaró n’a pas été verni à Silverstone. C’est le moins que l’on puisse dire. Il est d’abord arrivé blessé après avoir fait le fou en karting du côté de Kerpen après le Sachsenring. Un moment de détente avec son chef mécanicien allemand Marcus Eschenbacher qui s’est fini avec un accident et des côtes touchées. Pendant tout le meeting anglais, l’officiel Aprilia a souffert le calvaire à cause de cette blessure, faisant l’impasse sur certaines séances d’essais. Dommage, car la RS-GP a montré de belles dispositions en Grande Bretagne en s’ancrant dans le top 10. Mais en course, à deux tours du but, elle s’est vengée…

Malgré son pilote souffrant le martyr, l’Aprilia avait réussi jusque-là un parcours intéressant. Directement qualifiée en Q.2, frappant à la porte du top 5 lors des séances d’essais libres, elle semblait avoir les moyens d’aller chercher un bon résultat. Malgré la douleur, Aleix Espargaró avait réussi, durant dix-huit des vingt tours que comptaient ce douzième rendez-vous de l’année, à se maintenir aux portes du top 10. Mais à deux tours du but, le moteur a lâché…

Un crève-cœur pour celui qui espérait revenir de la perfide Albion avec de bons points malgré sa condition physique : « le moteur s’est arrêté. J’ai vu l’alarme sur le tableau de bord et tout s’est éteint » raconte le frère d’un Pol officiel KTM et qui a fini onzième. « J’ai été contraint à l’abandon. Ce week-end a été difficile. J’ai fait quelques tours le samedi et un peu aussi lors du warm-up à cause de mes douleurs aux côtes. Malgré ça, on a montré qu’on était rapides ».

« Au début du Grand Prix, j’ai pu piloter normalement, notamment dans les enchaînements de virages. Mais ma forme laissait à désirer et mon dos me faisait mal. Cependant, j’avais l’opportunité de terminer la course dixième. Ce qui n’aurait pas été un mauvais résultat au vu des circonstances. Mais à deux tours de l’arrivée, le moteur en a décidé autrement. C’est très frustrant ».

Il termine : « les docteurs m’ont beaucoup aidé et ils m’ont donné les antidouleurs qu’il faut. Je vais rentrer chez moi et me reposer cette semaine. J’espère être en parfait état pour Misano ». Pendant ce temps, l’équipier Sam Lowes abandonnait lui aussi, mais après une nouvelle chute.     

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de