Tardozzi : « Le grand changement chez Dovi ? Dans sa tête »



Jerez 2015, nous nous rendons dans l’hospitality Ducati pour interviewer Andrea Dovizioso. L’italien vient de réussir l’exploit d’accrocher trois deuxièmes places lors des trois premières courses et tout le monde se montre convaincu qu’avec Gigi Dall’Igna, les italiens de Borgo Panigale peuvent sortir de l’ornière dans laquelle ils sont plongés depuis trop d’années.

C’est presqu’à notre tour, juste le temps pour le célèbre journaliste italien Giovanni Zamagni de terminer son interview et de saluer le pilote. En partant, il le prend par la nuque et lui dit « Dovi, tu peux le faire, tout ça, c’est dans ta tête »… une phrase qui aujourd’hui, prend tout son sens.

C’est à notre tour de passer. S’en suivra une conversation extrêmement intéressante avec un pilote d’une sympathie et d’une simplicité déconcertante. Andrea Dovizioso ne joue pas un rôle, il est le gars de Forli qui est resté le gars de Forli et lorsqu’on lui demande s’il peut être Champion du monde, il répond « pourquoi pas » signe d’un grand réalisme pour certains, signe d’une grande, trop grande, humilité pour d’autres, humilité qui l’aurait empêché de franchir la dernière marche pour s’installer parmi les top pilotes de la catégorie reine.

Cette saison, Andrea Dovizioso est en tête du championnat du monde avec quatre victoires au compteur mais aussi et surtout en donnant l’impression d’être entièrement maître d’un sujet qu’il domine scientifiquement. Et au final, ce n’est certainement pas autre chose que dit Davide Tardozzi lorsqu’il déclare à Marca que le plus grand changement intervenu chez Andrea Dovizioso c’est du côté de sa tête qu’il faut le chercher !

« Dovi est certainement un pilote parfait pour une équipe, pour le développement de la moto, pour sa vitesse et je pense que lorsque Lorenzo s’améliorera, nous aurons une équipe incroyable. Je l’appelle professeur Dovi parce que je pense que pour l’instant, il donne des leçons de pilotage et de stratégie. Dovi a toujours été rapide, mais depuis la fin de la saison dernière, quelque chose a changé dans sa tête et il est plus convaincu de ses capacités et de ses possibilités. Maintenant, il sait qu’il peut gagner.

Misano c’est sa course à domicile et cela sera probablement la plus difficile pour de nombreuses raisons et notamment parce que nous n’avons jamais obtenu d’excellents résultats là-bas. Nous devons être calmes et obtenir le meilleur résultat possible. Il n’est pas toujours possible de gagner, il est important d’être toujours parmi les meilleurs et de nous battre pour le Championnat du monde jusqu’à Valence. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de