« 21-22 courses » : Hervé Poncharal au sujet du calendrier MotoGP 2024



Le patron de l’équipe Tech3 et Président de l’IRTA donne quelques informations à GP-Inside au sujet du calendrier MotoGP 2024.

Si le calendrier 2024 de la Formule 1 a été dévoilé début juillet, celui du MotoGP se fait encore attendre. Les rumeurs du paddock prévoient une annonce après le Grand Prix de Saint-Marin. GP-Inside a rencontré Hervé Poncharal, Président de l’IRTA (association des teams), pour en discuter.

Pour 2023, le MotoGP a adopté un tout nouveau format avec l’introduction des sprints le samedi. « Le format et l’organisation des Grands Prix ont prêté à polémique, à discussion, mais j’ai toujours été pour cette nouvelle organisation, précise l’un des trois fondateurs de l’équipe française Tech3. J’ai toujours été pro-sprint et j’ai toujours pensé qu’il ne pouvait pas y avoir des Grands Prix A et des Grand Prix B. Il faut qu’il y ait une uniformité… Pourquoi y aurait-il des Grands Prix avec sprint, qui seraient donc plus sexys, plus excitants, et d’autres non ? On constate bien que les pilotes et les équipes peuvent gérer les sprints et il y a beaucoup moins de discussions. »

Le format a toutefois été critiqué par certains protagonistes de la catégorie pour son caractère dangereux : deux départs, deux courses, plus de risques… « Est-ce que c’est plus dangereux une FP4 ? s’interroge Hervé Poncharal. On peut en discuter longtemps… Un deux-roues, c’est quelque chose d’instable. Je pense que le format va perdurer et, en tous cas, il y a de moins en moins de gens qui remettent en question le sprint et le fait que toutes les courses comptent un sprint. »

Initialement, le calendrier 2023 devait compter 21 courses, mais le Kazakhstan ayant été annulé, le programme affiche 20 rendez-vous. « Le calendrier est mal fait, c’est clair, avoue le Français. Le premier à le reconnaître est le promoteur. On sait qu’une des raisons a été que le Qatar a organisé la Coupe du monde de football. Ils ont complètement cassé leur circuit, n’ont pas pu le faire en temps voulu, donc le calendrier est parti plus tard. Les mois d’octobre et de novembre sont une horreur. »

Pour 2024, Hervé Poncharal assure que les épreuves seront mieux réparties : « Même si je ne connais pas le calendrier 2024, il devrait être plus équilibré. Concernant le nombre de courses, on ne va pas redescendre à 18 courses, donc ce serait plutôt 21-22 courses. Une nouvelle destination n’a pas eu lieu, le Kazakhstan, donc on verra. Mais à part ça, pas de nouvelle destination. Pour moi, c’est important de voir comment le Grand Prix d’Inde va se dérouler, est-ce qu’il va y avoir du monde ? Est-ce que ça va être un flop ? Est-ce que ça va être une réussite ? Mais je pense que c’est un événement important pour nous. Je pense qu’économiquement parlant, sur le plan marketing, c’est intéressant d’aller là-bas, de voir comment c’est perçu, j’espère que ce sera un succès populaire au niveau de l’organisation. »

Horaires du vendredi à Misano

4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] « 21-22 courses » : Hervé Poncharal au sujet du calendrier MotoGP 2024 […]

[…] « 21-22 courses » : Hervé Poncharal au sujet du calendrier MotoGP 2024 […]

[…] « 21-22 courses » : Hervé Poncharal au sujet du calendrier MotoGP 2024 […]

[…] « 21-22 courses » : Hervé Poncharal au sujet du calendrier MotoGP 2024 […]