Lin Jarvis : « On ne peut pas envelopper les pilotes dans du coton »



Lin Jarvis s’est exprimé au sujet de l’accident de Valentino Rossi, un fait d’entraînement en enduro qui l’a laissé avec une jambe fracturée et les rêves d’un dixième titre brisées. Une situation plus compliquée à gérer moralement que physiquement, tandis que des voix se sont élevées pour critiquer l’idée de faire une discipline moto à risque lorsque l’on est en lice pour un championnat. Vale réfléchit à une autre méthode pour garder la forme, mais son patron dans le stand Yamaha doute qu’il y en ait véritablement une autre. La moto est un sport inévitablement à risque et ce qui doit arriver parfois arrive …

Lin Jarvis n’a certainement que très peu goûté à la nouvelle l’informant que son champion Valentino Rossi venait de blesser en faisant de l’enduro, quelques jours avant le Grand Prix de San Marin à Misano. Mais en même temps, le chef d’orchestre des troupes Yamaha sur le terrain du MotoGP n’a pu qu’accepter des faits qui peuvent toujours se produire dans ce sport. Il explique : « je suis allé le voir à l’hôpital et je lui ai évidemment demandé « pourquoi ? » et il m’a simplement répondu que ce sont des choses qui arrivent ».

« C’est le deuxième accident dont il est victime. Le premier était avant le Mugello et il était plus grave. Sa chute en motocross avait été plus violente. Là, c’était moins grave, mais tous ceux qui font de l‘enduro savent que même à très faible vitesse, vous pouvez vous blesser à une jambe, une clavicule, un genou ou un poignet. C’est vrai aussi qu’en s’entrainant dans son ranch, il aurait pris moins de risques de se blesser. Mais on ne peut pas envelopper les pilotes dans du coton ».

« Ils ne peuvent pas rouler sur des circuits, les tests sont limités, alors ils doivent trouver des palliatifs pour garder leur forme. Et comme c’est de la moto, à un moment ou à un autre, vous finissez par chuter. C’est comme ça. Même si je pense que faire de l’enduro n’est pas le meilleur exercice qui soit qui peut vous servir en MotoGP ».

En Aragon, le week-end prochain, c’est Van der Mark, qui pilote une Yamaha R1 en Superbike qui sera à la place de Valentino Rossi dont on espère le retour pour le Grand Prix du Japon le 15 octobre.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Faceboook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store