2018 : NTS sera le sixième constructeur de châssis du championnat Moto2



La nouvelle est tombée au lendemain du Grand Prix d’Aragon et elle est plutôt bonne pour une catégorie où, il n’y a pas si longtemps, en plus du mono-marque obligatoire côté moteur, on en était quasiment arrivé à un mono-marque côté châssis.

En effet, il y a deux ou trois ans, Kalex régnait en maître sur le Moto2 où seules deux Mistral et une ou deux vieilles Suter tentaient péniblement de survivre.

Depuis les temps ont changé, la concurrence a repris des forces et on en veut pour preuve la victoire Suter à Misano, les podiums à répétition d’Oliveira sur la KTM, les bons résultats de Vierge sur la Mistral ou encore les succès de la SpeedUp lorsque Lowes roulait encore dessus.

Bien entendu, il ne faut pas occulter que la Kalex compte 13 victoires sur 14 à ce jour mais il faut également mentionner que hors de ces 13 succès, le seul Morbidelli en a déjà pris huit à son compte.

Quoi qu’il en soit, la catégorie intéresse les constructeurs et c’est avec plaisir qu’elle en accueillera un nouveau la saison prochaine. En effet, la société NTS, proche de la société Géotechnology de Osamu Goto et donc proche de Honda, a annoncé son partenariat avec RW Racing pour 2018.

Le line-up est également connu puisque RW alignera Joe Roberts, à pied depuis la défection de AGR et Steven Odendaal qui, actuellement, roule déjà en CEV sur un châssis NTS. Il y rencontre d’ailleurs un certain succès puisqu’elle est actuellement troisième du classement général. NTS, Kalex, Suter, Tech3, SpeedUp, KTM et dès 2019, un nouveau motoriste…le renouveau de la classe intermédiaire semble bel et bien lancé.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store