#JapaneseGP : les slicks?!?…Rossi s'explique



Très sincèrement, lorsque nous avons vu Rossi s’élancer avec des slicks dès le début de la qualification, nous nous sommes sérieusement demandés s’il était venu fou car s’il est vrai que la piste commençait à présenter des traces sèches, la majeure partie demeurait humide.

Et son premier chrono nous donnait raison puisqu’il pointait à 13 secondes de Marquez.

L’italien a bien entendu expliqué son choix en affirmant qu’avec une piste dans cet état, il se devait de prendre un risque.

Toutefois, on se demande tout de même pourquoi il s’est acharné autant de temps à sortir un chrono avec ces gommes. Est-ce cela qu’on appelle se tirer une balle dans le pied.

« Ce matin, nous avons bien commencé, car avec en roulant sur une piste humide du début à la fin de la séance, nous avons sérieusement amélioré le réglage de la moto. J’étais assez rapide et c’était bon, mais malheureusement avec moins d’eau sur la piste, nous avons beaucoup souffert. Aussi, c’est pour cette raison que nous avons risqué les slicks car la piste commençait à sécher. Nous espérions qu’elle sécherait rapidement, mais malheureusement elle était encore trop humide. Nous devons désormais attendre de voir quelles seront les conditions demain. Avec plus d’eau sur le circuit, nous pouvons être assez forts, avec moins d’eau nous aurons des difficultés. La chute lors de la 4ème séance était assez grosse mais j’ai eu de la chance. Je ne me suis pas occasionné grand chose, juste un peu le doigt, mais la chose importante est que la jambe est OK. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store