Francesco Bagnaia, une révélation qui n’en est plus une !



Assen, juin 2016, Peco Bagnaia offre à Mahindra son premier succès en Championnat du Monde. A cette victoire, il en ajoutera une autre, en Malaisie et vu le retrait de la compétition de la marque indienne à la fin de la présente saison, l’italien restera probablement le seul à s’être imposer à son guidon.

Mais alors que l’on pense que le pilote VR46 poursuivra l’aventure en Moto3 pour tenter d’y décrocher un titre, il surprend son mon monde et paraphe un contrat d’une saison, renouvelé il y a quelques semaines, avec SKY en Moto2.

Son adaptation à la catégorie intermédiaire est plutôt rapide puisque dès Jerez, il monte sur le podium, exploit qu’il répète ensuite au Mans et au Sachsenring.

Et ce dimanche, au terme d’une course extraordinaire à l’issue de laquelle il engrange la quatrième place, Bagnaia s’est assuré la cinquième place du Championnat du monde mais aussi et surtout le titre de Rookie de l’année.

Une performance pure mais discrète, comme le personnage. On parle beaucoup des Morbidelli, Marquez, Lüthi, Oliveira ou Pasini mais pourtant, si ce n’est de l’expérience, ce jeune n’a déjà plus rien à leur envier.

Morbidelli était onzième lors de sa première saison, Marquez était quatorzième, Lüthi était quatrième mais avec déjà trois saisons en 250 derrière lui, quant à Pasini, il était 28ème avec deux saisons en 250 à son actif.

Moins médiatisé que certains de ses camarades, il n’empêche que Peco Bagnaia est bel et bien la révélation de ce championnat et que le concernant, on aurait tendance à placer les limites haut…très haut !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de