#AustralianGP, Rossi : « avant de penser à 2018, nous nous concentrons sur demain »



Cette semaine, Maverick Viñales avait déclaré que de la moto avec laquelle il avait enthousiasmé le paddock lors des tests hivernaux, il ne restait plus rien.

De l’autre côté du box, les perspectives ne sont pas spécialement plus réjouissantes et comme Valentino Rossi le déclarait aujourd’hui en Australie, garder l’optimisme n’est pas toujours aisé.

En proie à de vraies difficultés à de nombreuses reprises, Yamaha, au contraire de Honda, n’a pas su trouver la parade. « Cette saison, il y a eu des week-ends où nous avons vraiment rencontré beaucoup de difficultés, où nous n’avons pas pu résoudre nos problèmes. C’est comme si quelque chose nous échappait. Pendant un grand prix, j’essaye toujours d’être optimiste, sinon cela devient d’autant plus difficile, mais il y a eu des week-ends vraiment très compliqués. Je pense à Motegi, à Jerez et à Barcelone. Lors de ces courses, le vendredi matin j’avais déjà les mêmes problèmes que le dimanche. Nous devons être capables de faire fonctionner le pneu arrière. »

Mais malgré ces difficultés, Rossi n’attend plus de nouveautés sur la M1 : « Il n’y aura plus de nouvelles pièces à court terme, nous devons travailler sur le set-up et sur la répartition des poids et espérer qu’il fasse sec. Je parle toujours avec les ingénieurs Yamaha, mais plus encore que sur la saison prochaine, nous nous concentrons sur demain. Avant de travailler pour 2018, nous devons le faire pour ce week-end. »

Les grands ennemis des Yamaha sont la pluie et le froid…exactement la météo qu’on devrait retrouver ce weekend. « La confiance est importante car Philip Island elle un circuit où vous avez besoin de courage, il est aussi beau que difficile. De plus, le temps est si imprévisible que vous pouvez passer par les quatre saisons en une seule journée. En regardant les prévisions il semble qu’il fera froid donc la situation sera difficile, surtout s’il pleut. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de