#AustralianGP : Dovizioso a laissé passer sa chance



En 2017, Andrea Dovizioso a alterné le très bon (5 victoires) et le moyen (8ème en Allemagne, 7ème en Aragon) mais aujourd’hui, en Australie, le pilote Ducati a malheureusement ajouté malgré lui le mauvais à son panel de résultats.

Comme l’italien le déclarait après la course, il s’est malheureusement retrouvé, comme l’ensemble des pilotes Ducati, impuissant face à un circuit peu clément avec les Desmosedici.

Mais cette fois, sa contreperformance risque bel et bien de lui coûter le titre car avec 33 points d’avance, Marc Marquez peut désormais contrôler et il semble évident qu’il ne prendra plus de risques inconsidérés.   

« Malheureusement, j’ai commis une erreur dans le deuxième tour qui a tout compliqué. Je suis arrivé très vite dans le virage un et c’était devenu pratiquement impossible d’arrêter la moto. J’espérais un bon résultat, mais il n’en est rien. J’ai commencé avec la gomme médium, mais dans le final, j’ai consommé les pneus. J’étais notamment très lent dans la dernière courbe.

Nous avons confirmé nos limites lors de cette course, notamment en milieu de virage. Peut-être que dans d’autres courses nous avons été capables de les masquer. C’est dommage car au championnat nous avons perdu énormément de points et ce sera difficile de les récupérer, même si je vais donner le maximum lors des deux prochaines courses. Il y a encore deux GP, tout peut encore arriver, mais avec un Marc comme ça, cela sera difficile.

Nous avons choisi la gomme médium au dernier moment car lors des essais, l’usure du pneu tendre était au-delà de la limite. Malheureusement, je n’ai pas réussi à faire beaucoup de tours, alors j’ai opté pour l’autre. Peut-être qu’avec le soft j’aurais pu être plus rapide, mais vu le résultat avec la médium, cela n’aurait pas changé grand-chose. Je suis désolé de le dire, mais aujourd’hui, je n’avais aucune carte à jouer.

La chute d’hier n’a rien à voir avec cela. Phillip Island est une course à part. Les résultats des tests ne reflètent presque jamais les valeurs de la course, de sorte que le seul moyen est d’entrer en piste et pousser. La chute a compliqué nos plans, cependant, en course, rien n’a changé par rapport à samedi.

Mais la chute n’a rien à voir avec la performance de ce jour, je n’étais pas rapide, un point c’est tout. J’ai manqué de grip parce que je n’arrivais pas à faire rouler la moto. C’est la raison de la performance d’aujourd’hui. Sans l’erreur, j’aurais pu être avec les KTM dans le top dix, mais pas plus. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de