Rossi : « la M1 2018 ? Probablement en février «



En 2016, Yamaha avait annoncé que la M1 de 2017 serait une révolution par rapport à la M1 de l’époque et pas une évolution.

Malheureusement, force est de constater qu’après un super début de saison de la part de Maverick Viñales, la Yamaha s’est faite supplanter par sa rivale de toujours, la Honda et même, régulièrement, par la Ducati.

Une révolution pas fort heureuse mais dont les ingénieurs nippons tentent malgré tout de tirer le meilleur parti pour développer la M1 de 2018.

Toutefois, comme l’italien le signalait, si les directions proposées sont nombreuses et que les deux dernières courses devraient servir à entériner des choix, il n’y a en revanche aucune chance de voir la nouvelle M1 débarquer lors des essais de Valence.     

« Lors du test hivernal disputé à Sepang, j’étais très inquiet car je n’arrivais pas à piloter la moto 2017 alors que Viñales était rapide. J’ai pu m’améliorer le dernier jour, mais ensuite j’ai eu de nouveau beaucoup de difficultés à Phillip Island. Ce fut l’un des tests les plus négatifs depuis mon retour chez Yamaha.

En Australie, la course a été bien meilleure que les essais, la moto est différente de l’hiver et nous verrons ce qui va se passer ici. Ce sera une course importante pour prendre des décisions sur le développement de la M1 pour l’année prochaine et confirmer les améliorations apportées à Phillip Island. Si cette confirmation n’arrive pas alors cela sera un sérieux problème. Sepang et Valence sont deux circuits où la consommation des pneus arrière est élevée, ce qui nous permettra d’avoir des directions importantes.

Pource qui est de la moto 2018, je ne crois pas que nous l’aurons à Valence et je ne sais pas si nous l’aurons pour les essais privés que nous ferons ici en novembre. Peut-être que nous le conduirons seulement en février de l’année prochaine.

C’est évidemment un problème puisqu’évidemment, au plus vite elle arrive, au mieux c’est, mais beaucoup dépendra de la manière dont les deux prochaines courses se dérouleront. Au Japon, il y a énormément d’idées sur ce qu’il faut faire pour l’améliorer et lors de ces derniers GP, nous pourrons comprendre quel chemin adopter. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de