#MalaysianGP, Lorenzo (2e) : « Je savais quel comportement adopter »



Jorge Lorenzo est passé à 743 millièmes de la victoire à Sepang. Mais le pilote Ducati, battu par son coéquipier Andrea Dovizioso, a roulé avec sa tête et pensé au championnat MotoGP de son coéquipier.

Elle se rapproche de plus en plus, cette première victoire de Jorge Lorenzo avec Ducati. Leader de nombreuses courses cette saison, l’Espagnol a à nouveau montré son potentiel sur le Grand Prix de Malaisie. Mais alors qu’il nous avait habitué à partir fort puis baisser de rythme au fil des tours, le scénario a cette fois été différent : d’abord chasseur (de Johann Zarco), ensuite chassé (par Andrea Dovizioso), il est arrivé dans la roue du vainqueur.

« J’ai pris un bon départ mais Marc s’est montré assez agressif au premier virage, du coup j’ai dû redresser la moto, explique-t-il. Néanmoins je me sentais à l’aise, tout particulièrement au freinage, ce qui m’a permis de revenir sur Johann, même s’il attaquait fort. Et puis je me suis emparé des commandes. Je restais toutefois concentré, j’essayais de conserver mon rythme sans trop taper dans mon pneu arrière… Mais après quelques tours je me suis retrouvé en difficulté avec l’avant. »

À cinq tours de l’arrivée, Por Fuero est passé à deux doigts de la catastrophe. Conséquence : perte des commandes du GP, puis adoption d’un pilotage plus calme. « Je me suis fait quelques frayeurs et notamment au virage 15 où j’ai manqué de chuter. C’est à ce moment-là que Andrea m’a doublé. J’essayais d’être prudent au freinage pour pas qu’un drame arrive. Car dans cette situation, il y a toujours un risque d’accrochage ! »

Mais Lorenzo était de toute façon dans une situation délicate : en gagnant, il condamnait les dernières chances de titre de son coéquipier Andrea Dovizioso. « Je savais déjà quel comportement adopter dans cette situation. Je savais que le titre mondial était important, que si Marc tombait, que s’il terminait quatrième ou cinquième… Oui je voulais gagner et attaquer jusqu’au bout mais le pneu avant montrait des signes de faiblesses grandissants. Lorsque la pluie s’est accentuée dans le dernier tour, j’ai vu qu’Andrea avait ralenti… Mais au point de tenter quelque chose ? Non, il y aurait eu 90% de chances de tomber ! »

À l’arrivée, cela fait un troisième podium en 2017. Alors que 25 points restent à distribuer, JL99 pointe septième avec 16 points d’avance sur Danilo Petrucci, lequel ne devrait donc plus revenir à sa hauteur. L’officiel Ducati en compte ne revanche 17 de retard sur Johann Zarco et sa sixième place ; mission quasi-impossible pour le Majorquin, mais sait-on jamais.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de