Pol Espargaro (KTM) : Prochaine étape ? « Le top-5 » !



La KTM va (très) bien à Pol Espargaro, devenu candidat régulier au top-10 pour la première saison MotoGP de la RC16. L’Espagnol, ambitieux, veut maintenant passer à la vitesse supérieure.

La saison 2017 n’est pas encore terminée, mais celle de KTM est d’ores et déjà réussie. Pour une première année, les Oranges ont progressé de manière rapide et visible, à tel point que Pol Espargaro et Bradley Smith sont (déjà) capables de se battre pour le top-10 – l’Espagnol y est entré quatre fois, le Britannique deux fois. « Au début de l’année notre ambition était de terminer une course dans le top-10, et marquer des points sur plusieurs courses, rappelle Espargaro, qui se réjouit ensuite : Nous avons déjà fait plusieurs tops-10, et nous battons pour cela chaque week-end. »

Avec 55 points marqués à l’issue des 17 premiers Grands Prix, Pol occupe la seizième place du championnat, juste derrière l’officiel Suzuki Andrea Iannone (+5) et pas loin d’Aleix Espargaro (+ 7) ou Scott Redding (+ 9). « Peut-être ne l’avions nous pas prévu parce que nous partions de loin. [Mais] pour une première année, sur une KTM qui n’avait jamais pénétré l’univers du MotoGP, c’est impressionnant. »

Quelle(s) perspective(s), désormais, pour la RC16 ? « J’attends que KTM nous amène de nouvelles pièces pour l’an prochain, parce que cela annonce un autre pas en avant », prédit Espargaro. Selon lui, « la prochaine étape est le top-5 ». Le meilleur résultat du constructeur autrichien dans la catégorie est pour l’instant une neuvième place, obtenue à Brno (République-Tchèque) et Phillip Island (Australie).

En 2018, l’Espagnol aura toujours Smith à ses côtés malgré la poussée de Mika Kallio, dont l’éventuel retour a un temps menacé la place du Britannique. « C’était le plan de KTM [de conserver Smith], rappelle Espargaro, qui en est satisfait. Nous avons déjà été ensemble plusieurs années, j’ai une très bonne relation avec Bradley. C’est un bon pilote, je suis heureux qu’il poursuive dans l’équipe. Je suis content de pouvoir développer la moto avec lui, parce que le futur s’annonce radieux. »

« Bradley a finalement trouvé quelque chose à Phillip Island », justifie enfin son coéquipier. Après avoir eu plus de mal à se mettre dans le rythme, Smith semble en effet plus à l’aise au guidon de sa KTM depuis quelques semaines ; il vient de scorer 10 points en deux Grands Prix, et visera une troisième course consécutive terminée parmi les 15 premiers à Valencia. « Qu’il soit rapide me fait aussi aller plus vite parce que j’ai un coéquipier qui pousse. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de