#ValenciaGP : Rossi revient sur la faillite Yamaha



Septième en mode « limitation de dégâts » et Viñales treizième, le dernier Grand Prix de la saison n’a jusqu’à présent pas été facile pour Yamaha et Valentino Rossi.

Mais plus encore que le dernier Grand Prix de la saison, c’est depuis le retour en Europe à Jerez que les pilotes Yamaha se trouvent régulièrement confrontés à d’énormes difficultés qu’ils n’ont jamais réellement pu surmonter.

« La situation aujourd’hui est peut-être un peu moins frustrante pour moi que pour Maverick parce que quand j’ai essayé cette moto pour la première fois, j’ai réalisé que je ne me sentais pas à l’aise. Au cours de la saison, nous avons essayé beaucoup de choses différentes, parfois nous avons vu une petite lumière au bout du tunnel, mais pas ici à Valence. Lorsque vous pilotez, la moto ne vous donne pas confiance et vous ne pouvez pas en tirer le meilleur parti. »

Une situation alarmante puisque 2018 débutera ce mardi et qu’il devient urgent de trouver la voie à suivre.  

« Il faut comprendre rapidement quelle route prendre et elle sera différente de la route actuelle. Nous avons beaucoup parlé avec les ingénieurs japonais et l’important est que maintenant la situation soit claire pour eux aussi.

Lin Jarvis a dit que la saison n’avait pas été aussi désastreuse que cela et je peux comprendre ce qu’il a voulu dire. Nous avons gagné 4 courses, réussi beaucoup de podiums. Mais je suis également sûr que notre potentiel est bien meilleur, nous pourrions faire plus.

À un moment donné nous nous sommes perdus, nous avons essayé mais nous sommes à la dernière course et nous n’avons toujours trouvé. »

Viñales a déclaré qu’il avait tort de ne pas faire confiance à son feeling sur le développement de la moto…Rossi a aussi son point de vue t le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est tranché.  

« Je ne peux me parler que pour moi-même et je pense que la voie que nous avons prise n’est pas la bonne pour aller plus fort. Après tout, nous avons aussi deux styles de pilotage différents.

S’ils nous donnent une moto correcte, Maverick et moi serons définitivement d’accord (rires). Les motos rapides résolvent beaucoup de problèmes, mais à l’inverse, elles en amènent d’autres. »

Le casse-tête hivernal s’annonce rude pour les ingénieurs japonais !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de