#ValenciaGP Moto2 : Oliveira se paie le champion



Et de trois : après avoir gagné en Australie puis en Malaisie, Miguel Oliveira a remporté à Valencia son troisième Grand Prix consécutif. Le pilote KTM a superbement triomphé de Franco Morbidelli, champion du monde en titre.

Il était écrit que le duo Estrella Galicia, composé d’Alex Marquez et Franco Morbidelli, allait dominer les débats du dernier Grand Prix de la saison sur le circuit Ricardo Tormo. Mais une fois de plus, le scénario s’est trouvé déjoué. Au départ, le duo Marquez-Morbidelli prend pourtant rapidement l’avantage. Après quelques passes d’armes, Morbidelli prend l’avantage tandis que Mattia Pasini se joint à la lutte. Mais la charge de l’Italien ne dure pas : dès le quatrième tour, le vainqueur du GP d’Italie part à la faute et termine sa saison 2017 dans les graviers.

Enchaînant les records du tour en course, Franky Morbido fait le break pendant que Marquez se trouve aux prises avec Oliveira. Le duel s’engage à 20 tours de l’arrivée, et celui-ci est remporté par le Portugais. Problème : Morbidelli a filé et compte plus de 2 secondes d’avance. Qu’à cela ne tienne, le pilote KTM se lance à sa poursuite. Kilomètre après kilomètre, le boulet de canon Orange revient sur la Kalex argentée. Moins d’1,250 seconde sépare les deux hommes à la mi-course ; la jonction se fait à 8 tours du drapeau à damiers.

Au 22ème tour, Oliveira passe à l’attaque : un seul dépassement suffira. Vainqueur avec deux secondes d’avance, Miguel Oliveira termine donc 2017 sur un troisième succès consécutif. Franco Morbidelli quitte la catégorie Moto2 avec les honneurs du podium, tandis que KTM place une deuxième machine – celle de Brad Binder – sur l’estrade. Poleman, Alex Marquez a éprouvé quelques difficultés à garder le rythme et termine finalement cinquième, battu par le rookie Francesco Bagnaia.

Takaaki Nakagami grimpe en MotoGP avec une septième place finale à Valencia, soit une de mieux que Fabio Quartararo. Le Français, parti seizième, enregistre son sixième top-10 de l’année. Un top-10 complété par la Speed Up de Simone Corsi et la Suter de Dominique Aegerter. Axel Pons, Isaac Viñales, Marcel Schrötter, Augusto Fernandez et Lorenzo Baldassarri scorent les dernières unités de l’année.

Au championnat, Morbidelli décroche le titre avec 65 points d’avance sur Lüthi. Oliveira monte sur la troisième marche du podium, au pied duquel échoue Marquez. Bagnaia termine cinquième et premier rookie devant le vétéran, Pasini, et le futur pilote LCR Honda, Nakagami. Grâce à son résultat du jour, Quartararo prend finalement la treizième place du classement général avec 4 longueurs de marge par rapport à Navarro, son adversaire de toujours.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store