#ValenciaTest Johann Zarco : « Je n’ai aucun problème avec le châssis 2017 Yamaha »



Chez Yamaha, on a de quoi être satisfait de cette première journée d’intersaison à Valence. Trois M1 sont ainsi parmi les quatre premiers dont deux aux premières places. Mais pour autant, on n’est pas certain que ce soit paradoxalement une bonne nouvelle. Car entre un Viñales qui a retrouvé ses sensations sur une moto au châssis 2016 et au moteur 2018 et un Johann Zarco enthousiasmé par un châssis 2017 tant décrié chez les officiels cette année, il y a de quoi se poser des questions…

Des questions que le Français, lui, ne se pose pas. Le meilleur débutant de la saison 2017 fait son chemin et trace son parcours : « je ne sais pas quel châssis on me donne et je ne veux pas le savoir car ça ne ferait que perturber mon travail. Ce que je sais c’est que j’ai de bonnes sensations avec ma nouvelle moto. On a fait du bon travail aujourd’hui, on a juste changé quelques petites choses, et c’est la méthode que je préfère. On a collecté pas mal d’informations et de ressentis. Je suis aussi rapide qu’avec l’autre moto mais je fais 30% d’effort de moins. Et ça compte dans les fins de course ».

« Cette moto freine mieux, elle est plus stable et je négocie les courbes en étant plus détendu. Avec un pneu neuf arrière, j’ai réussi d’entrée un 1’30.3, ce qui n’est pas si mal. J’aurais pu faire mieux mais pas un 1’29. On verra demain si on peut gagner trois dixièmes. Demain, je ferai aussi 20 tours. On verra alors si j’ai un problème d’usure du pneu arrière ». Le souci majeur des officiels cette année.

Maintenant, à force de tourner autour des pilotes officiels, peut-être que l’on va se poser des questions chez Yamaha. Mais le double Champion du Monde de Moyo2 écart le sujet : « pourquoi un pilote rapide poserait un problème à une usine ? Cela ne peut qu’aider Yamaha à collecter des informations précieuses. Je n’ai rien à trouver à redire sur ce châssis par rapport à mon précédent. Regardez la course d’Aragon cette saison. Croyez-vous que Rossi aurait pu faire ce qu’il a fait avec une mauvaise moto ? »

Johann Zarco utilisait la version Silverstone du châssis Yamaha. Et il n’a pas fini de faire parler de lui…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de