#ValenciaTest : Miller déjà amoureux de la Ducati !



Les débuts de Jack Miller avec Ducati se passent bien. Très bien, même, à en croire l’Australien, qui a d’ores et déjà déclaré sa flamme à sa nouvelle Desmosedici.

« Je suis trois dixièmes plus rapide que mon meilleur temps du week-end » : Jack Miller a le sourire, et on peut le comprendre. À l’issue de sa première journée d’essais à Valencia, le nouveau pilote Ducati s’est hissé à la cinquième place en 1’30.635. Un chrono bien meilleur que tous ceux réalisés sur l’ensemble du week-end du Grand Prix de Valencia, puisqu’il n’était pas parvenu, au guidon de sa Honda, à passer sous la barre des 1’31.

« Je prends du plaisir. Je suis monté sur la moto et n’ai touché à rien, je me suis juste concentré sur le pilotage et les chronos sont arrivés. J’ai aussi aimé la manière dont travaille le garage, tout le monde est calme, je suis à l’aise. J’ai eu de bonnes sensations dans les lignes droites. Je m’attendais à une moto qui a de la traction, mais j’ai été très surpris par l’avant. La Ducati est vraiment stable au freinage, je dois encore comprendre la limite. J’aime comment elle entre dans les virages et je pense que cela tourne bien. »

Plus rapide que son nouveau coéquipier chez Octo Pramac Racing, Danilo Petrucci, l’Australien juge (déjà) sa Desmosedici plus efficace que la RC213V sur laquelle il roulait. « C’est simplement différent de ce dont j’ai l’habitude. C’est moins nerveux, cabre moins et cela me permet de rester focus sur le pilotage… et avec les pneus usés j’ai pu faire quelques glissades. Maintenant je dois continuer à m’adapter à la moto, j’ai besoin de plus de temps mais je suis déjà très content. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de