Superprestigio : La nuit américaine



Le SuperPrestigio 2017 a été remporté par James Douglas Beach, devant son compatriote Briar Bauman et l’espagnol, Ferran Cardus. Un succès qui démontre la suprématie des pilotes américains dans cette discipline où se mélangeaient des champions issus d’horizons divers.

Retraité du Flat Track, l’heureux vainqueur a su s’imposer lors de la Super Finale en 16 tours, même si ce dernier est plus habitué aux circuits de vitesse de la catégorie moto América. Ses poursuivants directs finissent dans son sillage.

Côté pilote de vitesse, après le renoncement de Marc Marquez à participer à l’évènement, le meilleur représentant à s’être mis en avant a été Toni Elias qui termine 4ème. Il finit devant Fabio di Giannantonio.

Notre Johan Zarco national a été le seul français à se qualifier pour la finale du Superprestigio mais a chuté dans la dernière manche et termine ainsi au rang 6. Il nous a régalés par sa pugnacité face à des adversaires redoutables. Lucas Mahias, Fabio Quartararo et Vincent Philippe avaient également faits le déplacement tout comme le belge Xavier Siméon, invité de dernière minute.

Pilote de Flat Track ne s’improvise décidément pas, la technicité est belle et rude même pour des pilotes de haut vol que sont les pilotes de vitesse.  Une catégorie qui mérite sans aucun doute le respect. Il est dommage de constater, à travers des tribunes quasiment vides, que cette épreuve tend progressivement à manquer de souffle et l’absence de Marc Marquez  n’a certainement pas arrangé l’affluence décevante de cette édition.

Stay tuned !

 Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store