Maverick Viñales : « J'aurais dû être plus strict… »



Intro  la l intro blabla. 

Certes, Maverick Viñales a réalisé en 2017 la meilleure saison de sa carrière MotoGP. Numéro 3 mondial, il s’est imposé au Qatar, en Argentine puis en France, et s’est définitivement imposé comme l’un des pilotes les plus rapides de la planète. Oui mais voilà : l’Espagnol espérait mieux et, en tant que pilote officiel chez Yamaha, dominateur des premières courses, il entendait monter sur le trône.

Quelques semaines après la fin de la saison, Viñales revient à froid sur son année. Et s’il ne veut jeter la pierre à personne en particulier (« Nous sommes tous à blâmer »), il juge : « J’aurais dû être plus strict en demandant des choses, en me fiant à mes sensations et non à celles des autres.

Je crois vraiment en les personnes qui sont dans le box. Si ce n’était pas le cas cette année je serais devenu fou. […] Ce n’est pas qu’ils ne m’ont pas écouté, mais nous n’avons pas arrêté d’essayer de choses et étions dans la confusion. » Et le pilote Yamaha reconnaît aussi qu’il a « peu de patience. J’essaie toujours d’être devant, dans toutes les situations et toutes les séances. Peut-être que mon erreur a été de ne pas continuer avec l’ancien châssis ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de