Aprilia s'estime prêt à lutter avec les autres motos



Trois ans après l’arrivée de la RS-GP, Aprilia commence à voir la lumière au bout du jour. Pour Romain Albesiano, la machine est apte à rouler devant.

Pénalisé par huit chutes et un forfait, Aleix Espargaro n’a terminé que quinzième du championnat du monde MotoGP 2017. Mais il ne faut pas se fier aux apparences : cette année, Aprilia a passé un cap. À plusieurs reprises, le constructeur a vu sa RS-GP se battre pour une place dans le top-5 – avec une sixième place comme meilleur résultat au Qatar et en Aragon.

« Du point de vue des performances, ça a été une bonne saison, estime donc Romain Albesiano, manager. Nous avons atteint un niveau que nous n’attendions pas. Si nous regardons les points marqués, nous devrions être déprimés. Mais en regardant l’année d’un autre oeil nous pouvons être très contents. Nous avons eu de fantastiques performances d’Aleix, nous n’avons malheureusement pas eu les mêmes avec Sam. »

Sur le développement de la moto, Romain Albesiano se dit satisfait. « Nous avons clairement montré que la moto est capable de se battre avec les meilleures. Nous sentons que nous sommes techniquement prêts. » Et de pointer les progrès encore à réaliser chez Aprilia : être meilleur en début de course, gagner en constance, faire moins d’erreurs. Aleix Espargaro et Scott Redding composeront l’équipe Gresini en 2018.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de