Karel Abraham : « Impatient d'être en 2018 »



Vingtième du dernier mondial MotoGP, Karel Abraham roulera en 2018 au guidon d’une GP16. Prolongé chez Aspar, le sympathique tchèque espère que la GP16 lui permettra de franchir un cap.

Passé par le mondial Superbike, Karel Abraham faisait en 2017 son retour en championnat MotoGP. Un retour qui s’est ponctué de performances louables – deux résultats dans le top-10 avec une « vieille » GP15 –, et d’autres un peu moins – cinq abandons. Dans l’ensemble, le Tchèque estime que « cette saison s’est mieux déroulée que prévu. En Argentine, j’ai pris une excellente deuxième position [aux essais] et terminé dixième de la course. Mais au-delà de cela, nous avons réalisé de bonnes performances ».

Abraham souligne le fait que « la plupart des autres motos ont évolué au cours de l’année, et non la nôtre. J’étais en piste avec une GP15, mais à la fin de la saison j’étais encore capable de rouler dans le top-15. C’était important pour moi. Parfois, j’ai même réussi à être le meilleur pilote Ducati d’une équipe satellite et à me battre même contre les pilotes d’usine ». Il était effectivement, avec Loris Baz – qui a marqué 13 points de plus –, le seul à disposer d’une GP16. Et a tout de même devanvé Hector Barbera, armé d’une GP16.

« Cela a été possible grâce à mon équipe et à la moto, s’enthousiasme le vainqueur du Grand Prix Moto2 de Valencia 2010. La GP15 a parfaitement fonctionné. Je ne pouvais pas imaginer une meilleure équipe. Rouler en toute sécurité et dans une bonne atmosphère est important, mais c’est aussi d’un point de vue professionnel : ils ne font pas d’erreurs et prennent généralement les bonnes décisions. »

Prolongé dans le Pull&Bear Aspar Team, il se réjouit de poursuivre avec le constructeur italien. « Cette moto correspond à mon style de pilotage. J’aime la puissance pour laquelle elle est connue. En 2018 je piloterai une GP16, cela devrait être un progrès. Je suis impatient d’y être. Je ferai néanmoins tout pour obtenir une meilleure moto pour l’avenir, car la Ducati 2016 est encore une machine vieille de deux ans, regrette-t-il néanmoins. Il y aura une différence. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de