Leon Camier en MotoGP ? « Une moto satellite ne m'intéresserait pas »



À 31 ans, Leon Camier vient de signer chez Honda en mondial Superbike et pourrait être amené à beaucoup travailler avec le HRC. Mais le Britannique, comme plusieurs autres pilotes, ne vise pas nécessairement l’accession au MotoGP.

La catégorie MotoGP souffrerait-elle d’une certaine défiance ? Ces dernières années, de nombreuses voix se sont élevées pour critiquer le fait que sans moto officielle et compétitive, il est (trop) difficile de s’y faire une place.

Souvenez-vous : à l’été 2016, Eugene Laverty avait annoncé vouloir quitter le plateau MotoGP parce qu’il ne trouvait pas intéressant de « poursuivre avec une moto vieille de deux ans, alors qu’en Superbike je vais avoir une moto et une équipe capable de gagner chaque week-end ». Au cours de la même période, Stefan Bradl confiait la même chose et pour des raisons similaires. Il y a quelques jours, Jonathan Rea – champion du monde Superbike en titre – a aussi dit que venir en MotoGP pour simplement « faire partie du spectacle », sans matériel capable de jouer la gagne, n’était pas dans ses désirs. 

Un avis que semble partager Leon Camier. Nouveau pilote Honda en WSBK, il pourrait être amené à travailler avec le HRC en Superbike comme aux 8 Heures de Suzuka. « Un chemin vers le MotoGP pourrait-il s’ouvrir ? », lui a demandé un confrère de GpOne. « Je ne sais pas, mais je peux dire qu’une moto satellite ne m’intéresserait pas vraiment, a répondu Camier. Je veux faire de bonnes choses avec Honda en Superbike, atteindre le podium dès les premières courses. J’ai signé chez Honda pour gagner le titre en Superbike, c’est mon véritable objectif. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de