Guevara, un podium et puis s'en va



Juanfran Guevara, nous l’avons appris la semaine dernière, a mis un terme à sa carrière. L’occasion, pour nous, de revenir sur son parcours en championnat du monde, couronné par un podium sur le Grand Prix d’Italie 2017.

Né le 19 août 1995, Juan Francisco Guevara ne monte sur sa première moto qu’à l’âge de onze ans. Quelques semaines plus tard, il participe déjà à des compétitions nationales. Après avoir fait ses armes en 80cc (double-champion de Murcie, d’où il est natif), il parvient à intégrer le Championnat d’Espagne 125cc dont il termine neuvième de la saison 2011, devant un certain John McPhee.

L’année suivante, la formule du CEV évolue et passe en catégorie Moto3. Son championnat se termine à une honorable sixième place, grâce notamment à une victoire acquise à Albacete. La même année, il participe à ses deux premiers Grands Prix en Aragon (24ème) et à Valencia (12ème) avec la structure du Wild Wolf-BST. Le CIP lui donne alors sa chance pour une saison complète en mondial.

Mais cette tournée 2013 ne se déroule pas comme il l’aurait souhaité, et Juanfran ne marque aucun point sur les dix-sept épreuves disputées. Jorge Martinez croit cependant en son potentiel : il le recrute dans son Mapfre Aspar Team, d’abord sur KTM en 2014 (46 points) puis au guidon d’une Mahindra (15 points). À l’issue de cette saison 2015 décevante (mais il faut mettre à son compte que le matériel fourni n’était pas le plus performant qui soit), le RBA Racing Team d’Aleix Espargaro décide de le prendre sous son aile.

Sur une KTM qui demande encore à être améliorée, Guevara va tout de même vivre les plus belles courses de son parcours. En 2016, il s’affirme comme un candidat régulier au top-10, dans lequel il rentre à trois reprises en Italie, en Aragon et à Valencia. En 2017, le pilote RBA a connu le premier podium de sa carrière au Mugello, à l’issue d’une course folle où les vingt premiers se tenaient en trois secondes. Avec 88 points au compteur, il a – et de loin – réalisé la meilleure saison de sa carrière en 2017. Elle sera également sa dernière.

Son ultime Grand Prix, disputé sur le circuit Ricardo Tormo de Valencia, sera donc bouclé à une honorable sixième position. À 22 ans, Juanfran Guevara devait participer en 2018 à sa sixième année de championnat du monde Moto3, toujours chez RBA. Mais l’Espagnol a finalement décidé de mettre un terme à sa carrière, pour des raisons expliquées ici. Il a ensuite confié à Motociclismo les raisons de ce départ, sans fausse pudeur (argent, vie sociale…) comme précisé par nos confrères de Paddock-GP qui ont relayé ses propos ici. Nous lui souhaitons tout le meilleur dans sa nouvelle vie.

Guevara en championnat du monde Moto3, c’est :

– 90 départs

– 1 podium

– 3 meilleurs tours

– 6 premières lignes

– 203 points marqués

– 3 constructeurs et 4 équipes différentes

– un sourire et un gars sympa, qui manquera dans le paddock

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de