Iannone : « 2018 semble prometteur ! »



Avec la treizième place du classement général et 70 petits points après 18 courses, le bilan 2017 d’Andrea Iannone n’aura pas été resplendissant.

Critiqué dans le paddock pour des motifs souvent extra-sportifs et notamment par Kevin Schwantz, l’italien aura dû attendre le Japon pour commencer à atteindre des résultats un peu plus flatteurs sans pour autant pouvoir réellement lutter avec les pilotes de tête.

Ceci dit, comme il l’a rappelé sur MotoGrandPrix, Suzuki et Andrea Iannone ont entrevu la lueur au bout du tunnel et c’est désormais avec une confiance accrue qu’ils s‘orientent vers 2018.  

« Cette saison n’a pas été facile pour nous et elle a certainement été plus difficile que prévu. Lorsque nous avons testé la GSX-RR à Valence l’année dernière, mon feeling était très bon et avec toute l’équipe, nous pensions que nous pouvions obtenir de bons résultats.

Malheureusement, cela ne s’est pas produit. Bien que la première course au Qatar ait été bonne, nous avons commencé à rencontrer des difficultés et il m’a fallu beaucoup de temps pour m’habituer à la Suzuki. Mon mécanicien en chef, Marco Rigamonti, et moi-même étions nouveaux dans l’équipe Suzuki, ce qui signifie que nous devions partir de zéro au niveau de la connaissance de la moto et la philosophie de travail de la société japonaise.

Chaque écurie MotoGP est différente et lorsque vous venez d’un environnement spécifique pendant de nombreuses années, il est très difficile de changer votre façon de travailler et même de résoudre vos problèmes. Mais en passant du temps au box, vous apprenez à faire confiance à vos collègues et à profiter du grand nombre de choses qu’ils peuvent vous expliquer et vous apprendre sur la moto.

La patience et la concentration sont la clé du succès, c’est quelque chose en quoi j’ai toujours cru. Et nous l’avons encore montré cette année. Nous avons continué à travailler pas à pas. Nous étions très frustrés, mais même dans les moments les plus sombres, nous n’avons jamais perdu confiance dans le travail acharné.

A Brno puis à Aragon, de nouvelles solutions techniques sur la moto ont renforcé nos convictions :  nous avons trouvé les erreurs, nous avons trouvé des solutions et 2018 semble plus prometteur. Ce résultat est celui du travail de l’équipe, c’est la clé. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Source : motograndprix

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de