Ducati : Entre mises au point techniques et humaines avec Dovizioso



Le 15 janvier prochain à Borgo Panigale, aura lieu le lancement de la nouvelle Ducati, la Desmosedici GP18. A ce titre, Paolo Ciabatti, le directeur sportif de Ducati, s’est confié au corriele dello sporto, sur la trêve hivernale mêlant mises au point techniques et humaines…

« La moto ne possèdera pas 2 cadres » a-t-il expliqué, démentant ainsi les rumeurs qui allaient bon train sur 2 cadres différents, adaptés aux 2 styles de pilotage bien tranchés, de Jorge Lorenzo et de Andréa Dovizioso.

 « L’amélioration apportée au cadre sera bénéfique pour les deux, nous pouvons le régler pour qu’il s’adapte au style de pilotage de nos 2 pilotes. La GP18 ne copiera pas Honda, elle n’a pas été révolutionnée, mais elle a tout simplement évolué : après tout, en 2017, nous avons remporté six courses de Grand Prix et nous étions en lice pour le titre de champion jusqu’à la fin ».

« Notre préoccupation est liée à l’aérodynamisme et nous attendons surtout de voir ce que va présenter Yamaha, car si ces derniers présentent avec ce que nous avons vu à Valence un carénage traditionnel avec des ailettes » fermées « par des cloisons verticales, nous devrons réétudier les nôtres pour obtenir un carénage plus étroit ».  

Interrogés sur la reconduction des 2 pilotes, Paolo Ciabatti a expliqué que son souhait était de reconduire le duo Lorenzo/ Dovizioso mais que financièrement cela ne se ferait pas au détriment du développement technique de la moto. « Le budget n’est pas extensible » a-t-il indiqué.

« Nous sommes évidemment conscients que Dovizioso attend une offre à la hauteur de ses derniers résultats, liés à sa grande forme, à sa pugnacité, mais aussi grâce au soutien et à la compétitivité de sa Ducati. Vous ne gagnez pas six courses de Grand Prix par hasard. Il y avait des courses, Brno, Aragón, Phillip Island, où nous avons plus lutté. Le but est justement d’améliorer là où nous étions faibles afin que les pilotes puissent ramener autant de points que possible dans des situations difficiles.

Nous allons commencer à parler avec Andrea bientôt. Il souhaite un contrat à l’identique des plus grands pilotes. Nous discuterons des garanties financières, mais aussi techniques. Il a raison, ce sera une négociation compliquée. Nous commencerons à échanger à ce propos dès les tests de Sepang à la fin du mois ».

 

Stay tuned !

 

Rejoignez-nous sur Facebook

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de