VR46 ou Tech3 ? Yamaha choisirait Rossi, selon Poncharal



Hervé Poncharal affirme que si Yamaha devait choisir entre la structure Tech3 ou VR46 pour une équipe indépendante, c’est vers l’équipe italienne que le choix de la marque se tournerait.

Avec 24 pilotes au départ en 2018, la catégorie MotoGP ne manque pas de candidats. Le retour de Suzuki, l’arrivée de KTM, l’élargissement d’Estrella Galicia 0,0 Marc VDS… La grille s’agrandit et de nouvelles équipes pourraient rejoindre les rangs du championnat dans les prochaines années.

Fondée en 2014, déjà présente en Moto3 et Moto2 (quatre pilotes titulaires en 2018), l’écurie Sky Racing Team VR46 fait partie de celles dont les noms reviennent lorsque l’avenir est évoqué. Son propriétaire, Valentino Rossi, ne cache en effet pas que l’idée pourrait l’intéresser, mais que ce n’est toutefois pas pour aujourd’hui.

En imaginant que cela se fasse, quel constructeur fournirait le Sky VR46 ? Étant le pilote phare de Yamaha, il y a fort à parier que Rossi aurait ses entrées chez les Bleus. Comme le rapportent nos confrères d’Autosport, Hervé Poncharal en est conscient et en a même parlé aux supérieurs de la marque aux trois diapasons.

« J’ai eu des discussions avec [Yamaha], où j’ai dis : « Pourriez-vous avoir six motos sur la grille ? ». Ils ont répondu : « Non, c’est trop ». J’ai dis : « Ok, si vous avez une demande de la part de VR46 et Tech3, quelle serait votre priorité ?« . [La réponse fut] VR46. Alors c’est clair. » Autrement dit : si le Sky Racing Team VR46 grimpe en MotoGP et veut s’équiper de moteurs de M1, le Monster Yamaha Tech3 perdrait son matériel.

Il n’y a cependant pas à s’inquiéter, du moins dans l’immédiat : les contrats passés avec la Dorna vont jusqu’à la saison 2021. À moins que le Sky VR46 ne rachète une équipe – par exemple LCR –, il lui faudra donc attendre 2022 pour disposer de son équipe MotoGP. Ce qui semblerait de toute manière cohérent avec les projets de Valentino Rossi, puisque le Docteur compte bien profiter pleinement de ses dernières années de championnat – et, à bientôt 39 ans, l’année de sa retraite est imprévisible. 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de