Laurent Fellon et Johann Zarco vont devoir assumer



Depuis que Johann Zarco a pointé le bout de son nez en MotoGP il n’a pour ainsi dire rencontré que des succès. Appliqué, consciencieux, travailleur, le français nous a tous ébloui.

D’abord timide et réservé, le pilote Tech3 prenait toutefois rapidement de l’assurance et puisque l’appétit vient en mangeant, il se retrouvait relativement vite à l’étroit avec son contrat dans une écurie privée.

Il faisait alors clairement de la moto de Valentino Rossi son objectif pour 2019. Toutefois, s’attaquer à un tel monument n’est pas chose aisée alors de-ci de-là, nous avons vu fleurir sur la toile d’autres scénarios et notamment un où, à la surprise générale, Yamaha conserve Rossi, qui partira lorsqu’il l’aura décidé et qui remplace Viñales par Zarco.

Que ce soit lors des duels musclés ou au sujet de la M1 2017, les sujets de friction entre les officiels et le français n’ont pas manqué.

Et la guerre déjà plus ou moins déclarée entre les factory et le français ne risque pas de s’éteindre avec la dernière sortie de Laurent Fellon, le manager de Johann Zarco, pour insella.it.

D’abord la moto et un peu de baume au coeur pour Iwata : « Yamaha ne fabrique pas de mauvaises motos. Johann s’est bien senti sur la M1 2017, il a eu des sensations positives par rapport au modèle précédent. Sur ce sujet, beaucoup de gens parlent au hasard et même si techniquement parlant, certains pilotes ont quelque chose de plus, l’objectif de Johann sera de continuer à grandir en tant que pilote et d’acquérir plus d’expérience. Cela le rendra encore plus fort et il sera alors prêt pour rouler sur une moto officielle. »

La moto et un costume trois pièces pour Viñales ensuite : « En 2017, Johann a disputé un bon championnat. Il ne se soucie pas de Viñales ou de Valentino. Il ne pense qu’à lui-même, il continuera à faire son travail comme il sait le faire. Il est dans une bonne équipe privée. Viñales a gagné des courses et puis soudainement, la moto n’était pas bonne, mais elle n’a pas changé, sur certaines pistes elle allait mieux que les autres. Je suis d’accord avec Ramon Forcada qui dit que c’était lui qui devait s’adapter, et d’abord à l’équipe. Johann va devoir prouver maintenant qu’il est bon, il devra faire des podiums et gagner avec la moto 2017, il devra grandir et apprendre. S’il s’applique, il y arrivera, sinon il échouera.

On dit que la moto de 2017 n’est pas bonne à cause de Yamaha, mais je ne pense pas que cela soit le cas. Viñales a gagné quelques courses et quand il n’a pas su aller vite, il a pointé la moto du doigt, mais si vous commencez à penser comme ça, vous êtes foutu. »

Enfin, un costume trois pièces pour Valentino Rossi : « Valentino est un excellent pilote, mais il vieillit, gagner une course à son âge mérite le respect. Johann est venu avec de l’enthousiasme, même dans les duels Valentino Rossi, et nous devons garder cette approche. »

Qu’on soit clair, ni Johann Zarco, ni Laurent Fellon n’ont à faire de politesses aux pilotes officiels car au final, la moto est un sport individuel, chacun roule pour sa pomme et tout le monde désire disposer du meilleur matériel possible.

Toutefois, on peut tout de même se poser des questions sur le choix du français de plébisciter à ce point une moto sur laquelle les deux excellents pilotes que sont Rossi et Viñales se sont cassés les dents.

Le procédé est risqué et ce d’autant plus que déjà à Valence, il avait lui-même émis quelques réserves sur sa nouvelle machine.

Quoi qu’il en soit, où il réussit son pari et il décrochera à coup sur un guidon officiel, soit il se casse également les dents sur cette machine et alors, ses adversaires et la presse mondiale ne manqueront pas l’occasion de lui mettre ses propos sous le nez et c’est à ce moment-là qu’il faudra les assumer.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de