Bradl : « Folger a eu un coéquipier immédiatement rapide à qui se comparer… »



Stefan Bradl est le compatriote de Jonas Folger. Ancien pensionnaire du MotoGP, il analyse avec prudence la situation de l’ex-pilote Tech3.

L’annonce du forfait de Jonas Folger pour la saison 2018 est sans aucun doute l’information qui a fait – et va continuer à faire – couler le plus d’encre en ce début d’année 2018. Ancien pilote MotoGP, son compatriote Stefan Bradl porte un regard prudent mais intéressant sur la situation du numéro 94, grand absent de l’année qui arrive.

Il analyse la situation avec des pincettes : « Je ne peux pas parler de la situation de Folger parce que je ne connais pas toutes les raisons de son retrait. Peut-être que la pression était trop forte, ou que le principal problème venait de sa condition physique. C’est de toute façon vraiment dommage. »

Concernant la pression, Bradl est bien placé pour en parler puisqu’il a disputé cinq saisons en catégories reines. « J’ai réalisé que le MotoGP demande beaucoup plus, physiquement, que le Moto2. Et ce n’est pas tout : tout est multiplié. En catégorie reine les week-ends sont pleins d’engagements, du jeudi matin au dimanche soir vous vous reposez à peine une demi-heure.

La pression venant de l’extérieur est importante. Ensuite, si vous êtes le seul pilote d’un pays, tous les yeux sont sur vous. Je l’ai expérimenté et je pense que Jonas comprend ce que je veux dire. »

Enfin, l’Allemand s’interroge sur la situation que Folger a peut-être vécu au sein de Monster Yamaha Tech3. Non pas qu’Hervé Poncharal lui a imposé des résultats, mais que le fait d’avoir un teammate comme Johann Zarco, leader dès le premier Grand Prix, lui a rajouté de la pression.

« Jonas a eu un coéquipier immédiatement rapide à qui se comparer. Zarco est un bon pilote, vous pouvez essayer de l’ignorer, de vous concentrer uniquement sur vous, mais vous voulez toujours être le meilleur dans l’équipe et vous allez quand même essayer. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Source : GpOne

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de