#SepangTest, Dovizioso : « La GP18 un coup de maître ? Lorenzo exagère »



Auteur du premier temps le second jour du test et du quatrième le lendemain, Andrea Dovizioso pouvait se montrer satisfait de son premier test de l’année au guidon de sa Ducati.

Bien entendu, la seule ombre au tableau est le temps stratosphérique de Lorenzo puisqu’on a l’habitude de dire que le premier adversaire d’un pilote est toujours son équipier mais cela ne semble pas tracasser le pilote de Forli qui, à son habitude préfère ne pas s’emballer.

« Ce test a été très intéressant. Le second jour, nous n’avons pas réussi à tourner autant et le dernier, j’ai subi une chute. Nous sommes ensuite passés à la GP17 avec laquelle j’ai roulé longtemps, ce qui m’a permis de comprendre les différences et les avantages de la nouvelle moto. Je suis donc très satisfait parce que mieux que cela, ça ne pouvait pas aller.

Nous sommes en mesure d’être plus rapide en entrée de virage. Je me suis senti à l’aise. Maintenant je n’ai plus besoin de la moto 2017, je vais continuer mon travail avec la GP18. »

Une GP18 qui convient à Lorenzo, ce qui n’étonne pas du tout un équipier qui tente toutefois de minimiser l’impact et l’importance de ce chrono : « Je l’avais déjà prédit, Jorge sera plus compétitif cette année, mais il reste encore beaucoup à faire. Il a été très bon le dernier jour parce qu’il a cherché ce chrono à tout prix, même si cela ne compte peut-être pas tant que ça ».

Après ce test et c’est de bonne guerre, l’ensemble du plateau pointait la Ducati comme la meilleure machine 2018… Commentaires prématurés pour Dovizioso : « Certains disent en effet que la Ducati est la meilleure machine mais ils ne peuvent pas le savoir, tout comme nous. Nous avons amélioré certains aspects et je suis donc excité par les sensations que j’ai ressenties. Cela ne veut pas dire que nous sommes les meilleurs. Nous l’avons peut-être été en Malaisie, mais ce ne sont pas ces aspects qui font la différence. Personnellement, je ne m’attendais pas à faire un si bon test de toute façon.

C’est très difficile de progresser en MotoGP et cela l’est encore plus quand on a une bonne base. C’est pourquoi je suis surpris, parce qu’il y a tellement de pièces à faire marcher ensemble, sans qu’il y ait de limite.  Mais la différence entre la 17 et la 18 n’est pas si grande. Le saut que nous avions fait en 2015 s’était avéré énorme puisque la version 2014 avait de gros problèmes. Nous avions déjà une bonne configuration de départ cette année, ce qui m’a permis d’être rapide et la différence n’a pas été si grande. »

Pour Lorenzo, comme il a pu le répéter après son incroyable chrono, cette Ducati est un coup de maître. Et ici aussi, ce commentaire est prématuré selon Dovi le sage. « Jorge est toujours assez extrême dans ses commentaires. Je pense que c’est exagéré. En fait, je préfèrerai commenter lorsque nous serons sur d’autres pistes et en gardant les pieds sur terre. »

Resterait-il un eu de Mapping 8 dans ce garage ?

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de