Des Grands Prix bientôt réduits ?



La Commission de sécurité a suggéré que des Grands Prix MotoGP – sept retenus – devaient être raccourcis de quelques tours en 2018.

Sept courses MotoGP, sept en Moto2 et neuf en Moto3 s’apprêtent à perdre un, deux voire trois tours cette saison. La décision, soutenue par la Commission de sécurité, se décline comme ceci pour la catégorie MotoGP selon nos confrères de Tuttomotoriweb :

– Austin (États-Unis) : de 21 à 20 tours

– Jerez (Espagne) : de 27 à 25 tours

– Le Mans (France) : de 28 à 27 tours

– Barcelone (Catalogne) : de 25 à 24 tours

– Brno (République-Tchèque) : de 22 à 21 tours

– Misano (Saint-Marin) : de 28 à 27 tours

– Valencia (Espagne) : de 30 à 27 tours

Si la volonté est de réduire le temps de course, alors ces choix sont logiques puisque tous ces Grands Prix dépassent généralement les 43 minutes – contre par exemple moins de 40 au Qatar ou en Autriche. Au sujet des petites catégories, cette diminution « renvoie à la volonté de dédier plus de temps aux activités annexes qui prennent place les dimanches de course », nous explique Motorsport. Un planning trop serré pour les organisateurs, qui souhaitent donc dégager du temps.

Dégager du temps, certes, mais pour quoi ? Le lien avec la Coupe du monde FIM Moto-e, qui débutera en 2019, semble tout fait. Les compétitions de motos électriques devraient se dérouler avant les épreuves de la catégorie MotoGP et ne pas dépasser 8 tours. Il faut également souligner que certaines de ces courses, comme Jerez, Brno ou Misano, accueillent déjà la Red Bull MotoGP Rookies Cup.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de