Officiel : Syahrin remplace Folger en Thaïlande… avant plus !



Comme annoncé depuis quelque jours, Hafizh Syahrin essaiera la Yamaha de l’équipe Tech3 en Thaïlande. Si le test s’avère concluant, le Malaisien prendra la place de Jonas Folger en 2018.

Hafizh Syahrin sera-t-il l’heureux élu qui remplacera Jonas Folger – forfait – en MotoGP cette année ? L’information, dont nous vous avons parlé ce week-end (lire ici), se précise. Ce matin, l’équipe Yamaha Tech3 a confirmé la présence du Malaisien à Buriram (Thaïlande) du 16 au 18 février, pour trois jours d’essais au guidon de la M1.

Si Hervé Poncharal veut encore attendre avant de confirmer que Syahrin sera bien le coéquipier de Johann Zarco en 2018, tout semble en prendre le chemin. Il devait disputer le championnat du monde Moto2 avec Petronas Sprinta Racing et a déjà été remplacé par son compatriote Zulfahmi Khairuddin. Et le patron de chez Tech3 ne le cache plus : si tout se passe bien, Syahrin sera au départ du Grand Prix du Qatar en MotoGP.

« C’est un rêve devenu réalité de pouvoir rouler sur une machine MotoGP, déclare le pilote maiaisien, qui pourrait être le premier de son pays en catégorie reine. J’espère pouvoir être rapide dès le départ pour montrer à tout le monde de quoi je suis capable. Je sais que je dois apprendre beaucoup de la Yamaha YZR-M1 et j’ai hâte d’essayer de comprendre comment fonctionne l’équipe car je sais qu’ils sont très expérimentés, donc je veux profiter au maximum de leur contribution. Au cours de cet hiver, je me suis beaucoup entraîné, mais j’espère que ce dur travail sera payant et j’ai hâte de commencer ce test. »

« Nous avons cherché qui pourrait être le bon pilote de remplacement, détaille Poncharal. Nous avons eu de nombreuses réunions et il a été décidé que Hafizh Syahrin serait un très bon choix pour l’équipe. Pour le moment ce n’est que trois jours, mais je suis plus que convaincu qu’Hafizh va nous montrer ce qu’il peut faire. Il est jeune, a déjà fait quelques podiums en Moto2, ce qui n’est pas facile. Il a terminé dans le top 10 du classement final en 2017, une grande réussite car je sais à quel point cette catégorie est difficile. Comme je l’ai toujours dit, avoir un jeune pilote est beaucoup plus significatif pour l’équipe que d’avoir un coureur déjà établi. Faisons le test, je suis déjà excité et plein d’optimisme et très vite après Buriram nous prendrons une décision finale. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store